[Album Review] Shake Shook Shaken – The Dø

Album : Shake Shook Shaken

Artiste : The Dø

Genre : Folk Rock / Indie Rock

Année : 2014

Label : Cinq7

Pays d’origine : France / Finlande

Site Web : http://thedomusic.com

Comme vous l’aviez déjà compris, j’adore Keep Your Lips Sealed. Donc quel meilleur moyen pour commencer l’album en beauté ? On continue dans le plaisir des oreilles avec l’autre single, Miracles (Back in Time). Les synthé résonnent dans une ambiance presque romanesque, on peut sans mal imaginer une course poursuite dans un théâtre avec un homme masqué et une belle femme.

« When I dance in desorder, do I want to make sense at all ? No no no no, not this time »  Trustful Hands et Sparks amène un peu de profondeur à la fête que commençait à représenter l’album. La voix d’Olivia se perd dans les sons électroniques pour Going Through the Wall et Lick My Wounds. Lente, poignante, mélancolique, A Mess Like This a ma préférence actuellement. Elle monte doucement en crescendo pour lâcher son refrain avec légèreté, servie par un piano hypnotisant. C’est moi où elle fait référence à Romeo et Juliette ? En tout cas on y retrouve les ingrédients d’une histoire impossible et de ses conséquences.

Les pieds fourmillent d’une envie de danser et on atteint l’apothéose avec Despair, Hangover & Ecstasy. Malgré son air très entrainant, les paroles sont à contre courant et je trouve qu’au final on ressent assez bien cette urgence dans la musique. On nous donne enfin l’occasion de nous excuser de toutes les choses qu’on a foirées, de toutes les personnes qu’on a déçues. « It’s like a pain in the chest : Despair, Hangover and Ecstasy. So many people around we disappoint and let down and though we’re trying our best : Despair, Hangover and Ecstasy« 

Anita No! est un exemple assez clair de ce que le groupe a voulu expérimenter sur cet album, « Sonner plus fort que Jay-Z ». On est loin de la gentille folk qu’on a l’habitude d’entendre, le duo veut frapper fort et il y parvient très bien. L’album se termine par Omen, un titre aux accents très électro, pour ne pas dire un morceau électro. Encore une fois nous sommes dans le sombre et puissant, mais c’est ô combien jouissif!

Je pourrais faire la blague débile et dire que The Dø nous donne le La pour la rentrée musicale, mais c’est déjà fait et refait. Cependant, Shake Shook Shaken (ou comment réviser l’air de rien ses verbes irréguliers) a réussi à conclure l’essai qu’il avait marqué à mes yeux. C’est pour moi le meilleur album de la rentrée, devant Alt-J et je ne peux m’empêcher de l’écouter en boucle depuis sa sortie. Aucun morceau n’est de trop, tout s’enchaine avec cohérence. Les refrains collent à la peau et on en redemande! J’ai vraiment, mais vraiment hâte de les voir en concert

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. C’est vrai qu’avec Miracles on a presque le ressenti d’un opéra, la voix comme un instrument, et les cordes (?) comme les choeurs… Et Despair, Hangover & Ecstasy me donnent envie de footing, peut être ce que tu dis avec le coté urgence… A écouter encore et encore!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *