Arctic Monkeys + Miles Kane @ Théâtre antique de Vienne – 22/07/2013

arctic-monkeys-2013

Il y a une semaine tout pile, j’étais à Vienne pour le concert des Arctic Monkeys avec Miles Kane en première partie. Ayant loupé les premiers il y a quelques années quand ils étaient passés à Grenoble pour cause de … Eh bien pour cause que je n’avais aucun moyen d’y aller hélas, à peine l’annonce avait été faite de ce concert que j’avais pris mes places. Je n’allais pas louper deux fois de suite tout de même! Quelques semaines plus tard, j’apprenais que Miles Kane ferait la première partie. Oui, le concert parfait en somme. J’en étais à me demander si j’étais plus excitée à l’idée de voir Alex and co ou Miles Kane. C’est pour vous dire!

Le jour même, je me suis donc rendue à Vienne. J’ai passé l’après-midi au lac tranquillement car il faisait bien trop chaud pour faire autre chose (selon ma voiture on a atteint les 41°C), puis le soir venu, je me suis dirigée tranquillement vers le théâtre. J’y étais venue il y a quelques années pour les cours, mais c’était la première fois que je faisais un concert là-bas. La fosse est vraiment petite et le dallage irrégulier, ce qui donne des impressions assez intéressantes quand tu es dans les pogos. Mais c’est vraiment beau là-bas et l’acoustique est tip top!

Miles Kane est arrivé sur scène à 20h30 précises, vêtu d’un pantalon à rayures blanches et noires. J’étais presque déçue qu’il ne porte pas le même costume qu’il portait à Paris pendant les festivals gratuits. Il démarre son set avec Taking Over qui nous met directement dans l’ambiance. Le public semble pour la majorité connaitre ses chansons, ce qui, pour des fans des Arctic Monkeys, ne semble pas bien étonnant. Pendant toute sa partie, je ne peux m’empêcher de penser en regardant la taille de ses cuisses « Mais que quelqu’un donne à manger à Miles!« . Cette remarque mise à part, j’ai vraiment apprécié ce que j’ai vu, de Better Than That à Come Closer en passant l’extraordinaire Don’t Forget Who You Are, ce n’était que du bonheur en boite, me confirmant que je l’adore, que ce soit ses albums ou sa prestation live. Son batteur était tellement à fond qu’on avait envie de lui dire garder des forces, il restait encore des chansons à jouer. Ils avaient tous l’air vraiment heureux d’être là.

Ce fut ensuite aux garçons de Sheffield de prendre place. Ils attaquent directement avec la ô combien géniale Do I Wanna Know?. Il ne faudrait pas qu’on se refroidisse! Ils enchainent par Brianstorm et Dancing Shoes, je suis à bout de souffle! La fosse n’est plus qu’un amas de pogos et de spectateurs qui sautent, plus ou moins en rythme. Il y a beaucoup de magnifiques effets de lumières, c’est beau, c’est live, c’est rock. Alex est venu sur scène avec son peigne et c’est au moins 3 fois qu’il se recoiffera devant nous. Il nous parle, mais je pense qu’avec son accent, la moitié de la foule ne comprenait pas ce qu’il disait. M’enfin, cela nous empêche pas de crier régulièrement, surtout le duo d’Espagnols devant moi. Le set principal se termine avec R U Mine qui nous laisse sur notre faim

Heureusement, quelques temps après, le groupe revient avec Mad Sounds puis Sun Goes Down. Et enfin, Alex vient nous dire que pour la dernière chanson, 505, il a besoin de son ami Miles Kane. Derrière moi, cela fait facile 10 min que des filles n’arrêtent pas de supplier pour qu’il rejoigne le groupe, ajoutant même un « S’il vient je pleurs, c’est sûr!« . Leurs désirs sont des ordres semble-t-il. Le titre est sublime, chargé en intensité, en se croirait presque à la messe. A la toute fin de la chanson, on a le droit à une extension inattendue mais bien appréciée avec Alex qui chante et nous fait chanter un « five o five o five o five » interminable.

Bref. Un concert de fou.

Setlist
Setlist

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *