Que faire à Copenhague ? Christiana, ville libre

Quand on parle de Copenhague, la première image qui nous vient à l’esprit est l’adorable port coloré de Nyhavn. Ou le talent des Danois pour le design. Mais il existe un autre au lieu qui vaut le détour et qui propose quelque chose de différent : le quartier de Christiana, auto proclamé ville libre.

Christiana, ville colorée et controversée

Créée depuis 1971 sur une ancienne base militaire abandonnée dans le quartier de Christianshavn, Christiana a d’abord été occupée par des squatteurs. Puis elle est devenue un endroit libre avec ses propres règles et où on ne paye pas de taxes. D’abord une simple expérience sociale, elle s’est érigée avec la venue de nouveaux habitants une vraie mini ville avec sa propre monnaie et son propre conseil. Tout résident ou visiteur est tenu de respecter les 9 règles interdisant notamment le port d’arme, les drogues dures, les voitures, la violence, ou même courir.

Se promener à Christiania, c’est vivre une expérience assez surréaliste. D’un côté il existe de nombreux petits cafés, bar et restaurants qui donnent envie. On trouve du street art, des sculptures et des maisons architecturales. Le lac est très agréable et il y a en général beaucoup d’animations. Mais de l’autre, il y a le côté moins glamour. Dans certaines partie de Christiana, il est interdit de prendre des photos et pour cause : dans pusher street, on y vend de la drogue « douce », principalement du cannabis, sous des formes très diverses. Cela va de l’herbe « traditionnelle » aux petits bonbons. La consommation de drogue est interdite dans tout le Danemark, mais ici, elle est tolérée et c’est en soi une animation.

 Une ville dans une ville

N’ayant pas d’intérêt pour les drogues, j’ai préféré visiter tout ce qu’il y a autour. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il y a énormément de choses à voir. Les magasins et recycleries regorgent de petites merveilles designs. Le lac permet des promenades très agréables, en particulier l’été, et il y a des choses à découvrir à chaque coin de rue. En effet, Christiana est avant tout une ville habitée. On y retrouve une boulangerie, un cinema, une radio, et même une école. Et comme les voitures sont interdites dans tout le quartier, ils sont également très réputés pour leur vélo! Par exemple, ce sont eux qui ont créé les fameux vélos à trois roues qui s’exportent un peu partout. Et si même un Danois vous dit que ce sont particulièrement des bons vélos, vous pouvez leur faire confiance…

 

Christiana, le paradis du street-art

En visite avec une amie, on n’a pas pu résister à l’envie d’immortaliser les décors incroyables qui nous entouraient. La créativité des habitants s’expriment partout et pas seulement par touches. C’est assez formidable de voir comment ils se sont appropriés leur environnement. Les Danois sont connus pour être un peuple heureux et pourtant on voit qu’eux aussi ont rêvé d’une société meilleure. Et les détails sont magnifiques. En particulier, on est longtemps resté près du skatepark à admirer en long en large et en travers toutes les oeuvres de street art. Bref, j’arrête d’en parler, le mieux encore est de le voir!

J’espère que cette petite visite vous a plu et vous a donné envie de visiter Copenhague! Pour ma part, j’ai raté le marché de Noël qui est super parait-il, mais j’y suis souvent venue lors des beaux jours pour me promener.

Si vous n’êtes pas encore convaincu de l’intérêt de Copenhague, vous pouvez également lire mes articles sur le Danemark !


Ne manquez aucune publication de Fox and Fire

 FacebookTwitter / Instagram / Hellocoton !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’enregistrer sur Pinterest!

14 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’ai bien aimé ce quartier quand j’y suis allée en janvier. Mais c’est vrai que ça fait bizarre de tomber sur un « marché » de drogues…Je ne m’y attendais pas vraiment ^^
    Par contre, c’est vrai que la quartier est vraiment joli, notamment avec ces murs colorés !
    xoxo

    1. ah oui, ça fait un peu bizarre! Surtout que ça parait si « normal »! J’ai cru comprendre qu’ils avaient eu quelques problèmes ces dernières années à cause de la drogue, mais quand j’y suis allée c’était plutôt calme, ambiance bon enfant

  2. Oh, que de souvenirs ! J’y étais en novembre 2017 ! Toute une aventure qui s’est déroulée en deux temps: je me suis baladé dans la ville, tranquillement, naviguant de petits stands de cannabis en petits stands et progressivement je me suis éloignée de Christina. Je suis revenue… 15 min plus tard, et c’était désert. Beaucoup de policiers étaient présents et plus aucun stand. C’était surréaliste ! 🙂
    https://la-parenthese-psy.com/

  3. Avec autant de street-art, tu te doutes que j’ai adoré ton article. C’est tellement marrant ce concept d’une ville dans une ville et ces 9 règles particulières à Christiana. Pas de voiture, je trouve ça plutôt cool mais interdire le fait de courir mmm bon je ne cours pas souvent mais que se passe-t-il si un chien décide de te courir après? Ou tout simplement le fait que le chien court? Est-ce qu’il sera réprimander? Haha les questions que je me pose! En tout cas j’aime que tu as ajouté un peu d’histoire et d’explication avec cet article. Cette ville est très différente de l’image qu’on a du Danemark!

    1. On m’avait dit qu’en fait si tu cours, c’est parce qu’il y a la police dans le coin. Donc si tu cours à Christiana, tu peux plus ou moins créer une vague de panique chez les vendeurs^^. Après, je sais pas s’ils te punissent vraiment… Ca doit passer si t’es un enfant, pour les autres je ne sais pas, ahah

  4. Bonjour, pour visiter Christiania sommes nous obligés de passer par une visite guidée?
    De plus, je suis etudiante en sociologie et j’aimerai faire une petite étude sur l’histoire de ce « quartier ». Savez-vous si les habitants sont ouverts à la discussion ? Et les photos sont elles mal vues ? Merci d’avance pour vos réponses. 🙂

    1. Bonjour Sarah!
      Tout d’abord, merci de votre visite sur mon site. Non on n’est pas obligé de passer par une visite guidée (j’en ai jamais fait pour ma part). Mais je pense que si vous voulez faire une étude sur le quartier, il vaut mieux vous adresser à un guide car ce sont souvent des habitants de Christiana et donc des personnes aptes à répondre à vos questions.
      Si vous évitez la zone « chaude », je ne pense que vous puissiez avoir de problèmes pour prendre des photos (j’en ai pas eu). Il faut juste bien respecter quand y’a un écriteau qui l’interdit.

  5. Je suis allée à Christiana en 2009 et en 2016. J’ai trouvé que c’était plus tendu en 2016. On m’a dit par la suite qu’il y avait eu un meurtre quelques mois plus tôt, donc ceci explique peut-être cela. Et tout comme toi, ce n’est pas la drogue qui m’a attiré là-bas!

    1. Pas eu de problèmes quand j’y suis allée (en 2017) donc, mais effectivement, j’ai eu connaissances de règlements de compte et d’arrestations. Mais ça ne s’est pas du tout ressenti lors de mes passages, c’était plutôt calme et bienveillant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *