J’ai testé pour vous… Vivre avec 10 colocs

Quand je suis arrivée au Luxembourg, je me suis d’abord installée dans une grande colocation. J’avais déjà fait deux colocations avant en France, alors j’étais un peu habituée. Sauf qu’au Luxembourg les loyers sont chers et il est plus rentable de faire des colocations. De très grosses colocations. Moi je me suis retrouvée pendant deux mois avec 10 colocataires et je peux vous dire que c’est une sacrée expérience!

lafr039-0a-01-s

La colocation en chiffres

11 personnes dans la même maison. 10 chambres, 3 salles de bain, 2 machines à laver, 3 frigos. 8 Français, 1 Allemande, 1 Grec et 1 Polonais. 9 francophones, 11 anglophones. De 22 à 40 ans. 1 stagiaire, 1 chômeuse, 1 CDD, 8 CDI.

Les courses et le rangement

Je ne vais pas vous étonner si je vous dis que chacun faisait ses courses. A 11 personnes, il est quasiment impossible de faire des repas qui plaisent à tout le monde tous les soirs. Du coup, on revenait tous avec nos achats. Parfois on allait faire nos courses par petit groupe, par affinité ou par temps libre. Régulièrement on s’échangeait des produits aussi. Un tel a fait une sauce ? On a le droit de la goûter. Machin a trop de légumes et a peur qu’ils s’abiment ? Hop, on fait un plat plus gros et on partage!

Seuls achats communs : le produit vaisselle, le papier toilette et l’essuie tout. Pour cela, on faisait une cagnotte tous les mois et un des colocs se chargeait de tout acheter une fois par mois.

Pour le rangement c’était simple : chacun avait le droit à un étage dans un frigo et à un tiroir dans les placards. J’ai jamais autant joué au tetris que pendant ces deux mois.

La cuisine : qui cuisine quand ?

Etonnement, j’ai passé la plupart de mes petits déjeuners toute seule dans la cuisine. Il s’est avéré qu’on avait des horaires assez différentes le matin en fonction de notre secteur d’activité ou de la localisation de notre travail. Mais le soir, on mangeait souvent à 5, en jonglant entre les plaques de cuissons, le micro-ondes et le four. Le mot d’ordre était l’entraide et l’adaptation. Mais qu’est-ce que j’ai pu manger à gouter les plats de chacun!

Comment on s’arrange pour le ménage ?

Joker! On avait une femme de ménage qui passait toutes les semaines!

lafr039-2b-01-s

Le partage de la salle de bain

Si vous avez bien lu, vous aurez remarqué que j’ai parlé de 11 personnes, mais de seulement 10 chambres. Eh oui, on avait un couple. Or ce couple avait sa salle de bain personnelle, du coup on devait se partageait deux salles de bains à 9. Mais comme je le disais précédemment, on avait des horaires assez différents et entre ceux qui se lavent le matin et ceux qui se lavent le soir, on a rarement eu de problèmes. Seule chose un peu dérangeante, c’est qu’on ne laissait pas nos affaires et qu’on devait ramener à chaque fois notre serviette et notre savon. Ca faisait un peu camping…

La convivialité dans la maison

Forcément à 11, on s’entend pas toujours avec tout le monde. Ou du moins on n’a pas des atomes crochus avec tout le monde. Mais à part si tu as vraiment pas de chance, y’a toujours des gens avec qui tu t’entends bien! Nous on se faisait des soirées pizzas, des soirées crêpes et des soirées films. Pas le temps d’avoir des baisses de moral et c’est bien agréable quand tu es loin de ta famille et des tes amis.

Le week-end on aimait bien faire des gros barbecues et inviter plein de gens. Ou alors aller se manger des glaces en ville après une virée shopping.

Seul bémol ? Il est difficile d’avoir vraiment de l’intimité quand tu as des invités à part t’enfermer dans ta chambre. Il y a toujours de l’animation et c’est parfois fatiguant quand tu veux être au calme.

Et maintenant ?

Je vis maintenant avec 5 colocs qui ont tous à peu près mon âge. Même si l’expérience a été intéressante et s’est plutôt bien passée, c’est tout de même plus facil d’être en petit nombre. On est comme une grande famille et on peut avoir de l’intimité tout en pouvant passer de bonnes soirées. On fait toujours des gros barbecues le samedi du coup je me sens pas trop dépaysée et je continue de voir certains de mes anciens colocs.

Alors faire une coloc à 11 c’est possible. Mais il faut savoir s’organiser et être conscient qu’avec un si grand nombre, il y aura forcément du bruit et des moments où tu auras juste envie d’être seul(e). Si tu hésites ou si c’est ta première expérience en colocation, je te conseille de commencer avec un plus petit nombre.


Et vous ? Vous avez déjà vécu une expérience similaire ?

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Ca me rappelle un peu l’internat ! A part que nous, c’était une grande chambre et 10 filles dedans… (ou plutôt une dizaine de chambres de dix filles chacune). Je te laisse imaginer l’ambiance ! Finalement, les émissions de télé-réalité-poubelle ne sont pas toujours éloignées de la réalité avec les crises de nerfs et les disputes à cris aigus en se tirant les cheveux 😛
    Et pour la douche, nous aussi devions y aller la serviette autour du cou et le gel douche à la main : 1h pour doucher 100 filles dans 12 douches (dont 2 cassées). Le cauchemar ! Le premier soir, on a déclenché l’alarme à incendie avec les vapeurs d’eau -_-‘ Le deuxième, on a eu l’autorisation de se doucher sur d’autres horaires. Heureusement !
    Bref, la vie en communauté a du bon mais il faut être tolérant et organisé : une sacrée école de la vie quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *