Comment faire de bons cocktails sans alcool ?

Ceux qui me connaissent le savent, j’ai travaillé dans le milieu des spiritueux pour deux grands groupes. Là-bas, j’ai appris à connaitre différents alcool, à former mon palais. Mais surtout, je me suis découvert une passion pour les cocktails ! Ce n’est pas rare en soirée que je me transforme en bartender et teste des classiques ou même des compositions. Mais pour autant, je n’avais encore jamais pris officiellement de cours hors du cadre professionnel. J’ai profité de la Paris Cocktail week pour résoudre ce problème et surtout…. Apprendre à faire des cocktails avec peu d’alcool ! J’en profite pour vous partager également mes astuces pour faire de bons cocktails sans alcool !

A lire aussi : 5 cocktails rafraîchissant pour l’été

Paris cocktail week édition 2020 – Place au local

La Paris Cocktail Week, c’est une semaine (un peu plus maintenant) qui te permet de découvrir des bons bars à cocktails de Paris à prix réduits. Généralement, les bars en question font des créations pour l’occasion. C’est toujours l’occasion d’aller voir de nouvelles adresses ou de discuter avec les barmen.

Petite spécificité de la loi française, quand tu proposes une réduction sur une boisson alcoolisée, le bar est obligé d’en proposer aussi pour des boissons sans alcool. C’est donc naturellement que les bars proposent tous une gamme de cocktails sans alcool, des spirit free comme ils aiment les appeler.  Pour Nicolas Juhles, l’un des cofondateurs de la Paris Cocktail Week, “le spirit-free c’est l’idée d’un spiritueux, sans alcool. L’émotion sans l’ivresse. Mais avec la complexité aromatique. Et avec l’esprit de la fête. Un autre possible !”. Il réfute le mot « mocktail » qui dans l’imaginaire collectif donne l’idée d’un faux cocktail. C’est vrai, dans la définition, un cocktail est simplement un mélange de boissons et d’éléments aromatiques. A aucun moment on ne parle d’alcool.

Pour cette édition 2020, ils ont travaillé avec La Distillerie de Paris pour créer un distillat sans alcool. Alors effectivement, c’est tout un concept car l’eau est bien moins bon que l’alcool pour garder les saveurs, mais les résultats sont très intéressants ! Et puis comme c’est fait à Paris, on est parfaitement dans la tendance du local, de on sait ce que l’on consomme ! Au niveau du gout, on a une version boisée, qui est assez clivante. Et une version agrume qui est plus classique.

set-up-barman

Mon cours de cocktails à Paris avec peu d’alcool

Pour ce premier cours de cocktails avec peu d’alcool, on a repris les bases : à quoi servent chacun des ustensiles à côté de nous, comment bien checker… Ca ne fait jamais de mal à personne et ça me permet de me rendre compte si j’ai tout perdu ou pas. La réponse si vous vous le demandiez, c’est un peu, mais j’ai toujours de bonnes bases !

Une fois avoir établi les classiques, notre barman de l’occasion a préparé devant nous chacun des quatre cocktails proposés. Il nous a expliqué que parfois, pour mettre moins d’alcool dans un cocktail, tout en gardant le gout, la clé était de… mettre un alcool très fort ! Par exemple, pour un petit punch, avec simplement 10ml de rhum agricole coeur de chauffe et vous pourrez parfumer tout votre cocktail ! A titre de comparaison, dans un Mojito on met généralement 40 centilitres (et pas millilitres) de rhum.

Pour ma part, j’ai choisi un cocktail une version réactualisé de la margarita, l’Electric margarita (photo de droite), en mélangeant 5ml de Tequila et 5ml de Mezcal. En lisant ces moments, vous avez probablement un mouvement de recul en voyant « tequila ». Mais sachez qu’il existe de bonnes tequilas qui vous feront oublier (sans mauvais jeu de mots) vos déboires de jeunesse. Pour avoir une bonne téquila, choisissez toujours une 100% agave et vous sentirez tout de suite la différence ! Mon copain s’est décidé pour le Bitterness (photo de gauche) qui avait pour seul et unique alcool : du vin moelleux ! Comme quoi, il ne faut pas forcément des alcools difficile à trouver !

Quelques idées pour faire des cocktails free spirit, les cocktails sans alcool qui ont du gout !

Ce que j’aime avec les cocktails, c’est me faire surprendre par le gout. Et pas tant le gout de l’alcool en lui-même. D’ailleurs, un cocktail bien dosé ne devrait pas vous faire grimacer car trop fort en alcool. Malheureusement, quand on veut un cocktail sans alcool on est souvent confronté à deux choix : soit ils n’en font pas (un cocktail sans quoi ? Je connais pas !), soit ce n’est qu’un ensemble hyper sucré de jus de fruits. Décevant ! Je n’aime pas les cocktails hyper sucrés, et si j’enlève l’alcool, ce n’est pas pour retrouver exactement la même quantité de sucre! Et je n’ai pas envie non plus de me retrouver avec un smoothie… Je veux quelque chose de recherché !

Heureusement, le salut vient des bars à cocktails qui proposent de plus en plus des alternatives qui valent le détour. Vous ne pourrez probablement pas reproduire à l’identique les cocktails de mon cours car la distillerie de Paris n’a pas encore mis en vente ses nouvelles bouteilles. C’est pourquoi je voulais vous partager mes astuces pour faire de bons cocktails sans alcool !

L’élément miracle : la ginger beer

Pour donner du gout à un cocktail sans se servir des arômes d’un bon rhum ou d’un whisky, rien de tel que la Ginger Beer. D’ailleurs, ne vous y trompez pas, si la Ginger beer a été créée, c’est bien pour remplacer la bière auprès des aficionados. Et ce qui est bien avec le gingembre, c’est qu’il a un gout très prononcé et peut servir de diluant pour n’importe lequel de vos créations !

A ne pas négliger : un bon tonique

Pour reprendre une pub, ne négligez jamais votre diluant car il représente généralement plus de 80% de votre cocktail ! Alors ne vous rabattez pas sur le premier Schweppes tonic que vous croisez et préférez les tonic premium. Je vous conseille par exemple le tonic Archibald, bio et fait en France. Sa particularité ? Il n’est pas fait avec de la quinine mais de la baie de genièvre ! De quoi rappeler subtilement le gout d’un Gin…

L’astuce des pros : pensez aux épices, aux baies…

Clous de girofle, baie de rose, poivre noir, cardamome… Vous les pensez réservés à la cuisine ? Eh bien pas seulement ! Si on accorde le gin à de l’orange, certains poivre, ou du concombre, ce n’est pas pour rien ! C’est à la fois la petite touche qui décore joliment ton verre (on va pas se mentir, on boit aussi avec les yeux…) et surtout, cela parfume votre cocktail. Là-dessus, il n’y a pas vraiment de règles. Faites des tests, et voyez ce que vous aimez !

Alors, prêts à vous lancer dans une recette de cocktails sans alcool ?

Epingle-moi sur Pinterest !

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’ai trouvé ton article si intéressant, pertinent et j’ai appris plein de choses. J’adore l’idée de faire un cours de cocktails. Quand arrivent les fêtes ou toutes autres occasions j’ai toujours tendance à faire les deux mêmes cocktails. Qui marchent mais ce serait cool d’avoir quelques autres sous le coude. Et le fait de mettre un alcool fort pour garder le goût quel bon tips. Je m’en souviendrais!

    1. Oh merci Amandine ! C’est vrai que quand on me lance sur le sujet, je peux être très prolixe ! C’est un univers assez passionnant et je suis contente si je peux t’aider un petit peu 🙂

  2. J’aime beaucoup me faire des cocktails à la maison, je collectionne les belles bouteilles donc j’ai un « bar » chez moi, enfin juste un meuble avec plein de bouteilles donc de temps en temps on se fait ses cocktails avec mon chéri!
    Heureusement que les spiritueux ne périment pas ahah
    Sinon il y a quelques années, mon chéri a acheté un « Espresso Martini » dans la jolie bouteille Paris Cocktail Week comme celles de ta photo. On avait testé tous les deux le cocktail du même nom (Khalua, café, vodka) et beaucoup aimé… donc quelle déception de gouter la bouteille et nous rendre compte que c’était du Martini avec du café! C’est tout simplement degueu, les deux ne se marient pas du tout ensemble!
    Sinon c’est quoi ton cocktail préféré? Moi c’est le Bloody Mary et le White Russian, mais j’ai arrêté de prendre le 2 dans des bars car souvent très gras (avec de la creme fraiche ou même de la chantilly…) et écoeurant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *