[Playlist] Relationshit.

Que cela nous plaise ou non, l’amour a toujours paru être l’une des plus grandes sources d’inspiration de l’Homme. Alors amour heureux ou histoire foireuse, life is just about music.

La Rencontre: Vous voyez la personne au loin. Elle vous plait. Vous ne pensez qu’à une chose, vous faire remarquer, l’embrasser. Vous avez des papillons dans le ventre, vous êtes à la fois terrifié et excité par ce que vous allez faire. Soudainement la vie vaut le coup d’être vécue.

You got me so I don’t know what I’m doing, now, oh yeah, you really got me now
You got me so I can’t sleep at night

No you girls never know, how you make a boy feel

Les débuts : Alors voilà, vous sortez ensemble. Tout est beau, tout est parfait. Vous souriez bêtement quand vous parlez de votre relation. Vous ne voyez que le bon côté de la vie, tout est rose.

I wanna fall in love with you, I wanna say I do

J’nous vois danser au ralenti sur du Rub A Dub et toi tu me déposes des mots précieux au creux de l’oreille, on se regarde droit dans les yeux, on veille jusqu’au lever du soleil. J’nous vois sortir, marcher, boire et partir sans payer, tirer des plans sur la comète, et faire l’amour les fenêtres ouvertes.

All I ever wanted, all I ever needed is here in my arms

Oh that grace, oh that body, oh that face makes me wanna party. He’s my sun, he makes me shine like diamonds

I could stay awake just to hear you breathing, watch you smile while you are sleeping, while you’re far away and dreaming. I could spend my life in this sweet surrender, I could stay lost in this moment forever where every moment spent with you is a moment I treasure.

Les problèmes : Puis vous vous rendez compte que tout ne va pas si bien que ça. Mais vous vous accrochez, vous continuez d’espérer car ça ne peut pas se terminer comme ça.

Love is blindness, I don’t want to see. Won’t you wrap the night around me?

Text me call me, I need you in my arms and all that. Everybody help me, guide me to an intense and sharp life

La fin : Ca vous est tombé dessus, vous n’êtes plus ensemble. Vous aviez beau savoir que ça risquait d’arriver, vous vous sentez mal, vous avez envie de pleurer. Vous vous sentez tellement triste. Vous avez l’impression qu’on vous a laissé tomber au pire moment.

And you rip it from my hands and you swear it’s all gone. And you rip out all I had just to say that you’ve won, you’ve won. Well, now you’ve won but I gave you all.

You’ve taken from me everything in the world
I needed you. I hate you more than I hate everything in the world. Well I do, I said I do
You’ve taken from me everything I deserve, well it’s true, yeah it’s true. 

La colère : Et ce sentiment qui avait commencé à s’infiltrer en vous, cette colère furieuse, devient de plus en plus forte au fur et à mesure que vous vous habituez à votre nouvelle situation. Vous avez envie d’envoyer tout le monde voir ailleurs s’ils n’y sont pas. Vous êtes en colère contre Lui/Elle, contre vous, contre tout le monde. Vous ne voulez pas de leur aide.

All I want is to see you in terrible pain. Though we won’t ever meet I remember your name. Can’t believe you were once just like anyone else then you grew and became like the devil himself. Pray to god I can think of a kind thing to say but I don’t think I can : So fuck you anyway 

Cette fois c’était la dernière, tu peux croire que c’est qu’une crise. Matte une dernière fois mon derrière, il est à côté de mes valises

Hey! Fuck the peooooooople!

La suite : Vous voulez passer à autre chose. Vous ne pouvez pas continuer comme ça. Alors vous faites des choses stupides : rappeler un(e) ex, prétendre que tout va bien en jouant à celui qui en a rien à faire, le/la rappeler quand vous avez trop bu et que vous ne contrôlez plus très bien ce que vous faites.

Post break-up sex that helps you forget your ex, what did you expect from post break up sex?

It’s a new art form, showing people how little we care (yeah)

Now it’s three in the morning, and I’m trying to change your mind, left you multiple missed calls and to my message you reply : « Why’d you only call me when you’re high? »  » Hi,  why’d you only call me when you’re high? « 

But we are never ever ever ever getting back together, like ever…

Rule number two, just don’t get attached to somebody you could lose

Les regrets : Vous passez finalement à autre chose. Vraiment. Mais vous ne pouvez vous empêcher de repenser de temps en temps au passé et à tout ce qui vous manque maintenant. Et vous commencez à vous poser des questions. Aurait-il pu en être autrement ? Est-ce toujours d’actualité ?

Fever is speaking, just wanna see your face. Oh, what you say, what you say. Yeah, I really miss you, miss you, I said. Smile at the chance just to see you again. I really miss you, miss you, I said. Just look at me now before I walk away. You just might miss me, miss me one day

Youth in the sun drowned in broken seas
Cruising the summer sands
Despite all the bruises coming from the side
You’ll always be young and amused (and amused)
I miss you…

So have you got the guts? Been wondering if your heart’s still open and if so I wanna know what time it shuts. Simmer down and pucker up, I’m sorry to interrupt it’s just I’m constantly on the cusp of trying to kiss you.  I don’t know if you feel the same as I do but we could be together, if you wanted to.

Never mind, I’ll find someone like you. I wish nothing but the best for you, too. Don’t forget me, I beg, I remember you said « sometimes it lasts in love, but sometimes it hurts instead ».

When love is gone where does it go?

La résignation : Et puis vous vous rendez compte que tout cela ne sert à rien. Vous arrêtez de vous torturer l’esprit avec des questions sans réponse. C’est fini.

But I don’t mind losing you this time

But you didn’t have to cut me off, make out like it never happened and that we were nothing. And I don’t even need your love but you treat me like a stranger and that feels so rough. You didn’t have to stoop so low, have your friends collect your records and then change your number. I guess that I don’t need that though, now you’re just somebody that I used to know.

Jusqu’à la prochaine fois…

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *