A quel âge devient-on adulte ?

Mardi j’ai eu 26 ans.

Je n’ai pas senti le besoin de vous partager ma wishlist, mais j’ai eu envie de reprendre la plume pour savoir un peu où j’en étais dans ma vie. 26 ans, ce n’est pas un âge très important. Rien à avoir avec 18 ans et le début de l’âge adulte, 20 ans et l’âge de la liberté ou même 25 ans, le quart de siècle. 26 ans, c’est juste une année en plus qui me rapproche des 30 ans. Sauf que des 30 ans, je n’en ai pas spécialement peur. Ou plutôt, je n’y pense pas vraiment.

A lire aussi : Eloge de la lenteur

A quel moment passe-t-on le cap de l’âge adulte ?

18 ans a plutôt rimé pour moi avec l’entrée en prépa et je n’étais pas au top de ma forme pour mes 20 ans. Pas sûre que je me rappelle de ces années avec tendresse. A contrario, j’ai eu envie de célébrer mes 25 ans. C’était pour moi le signe que j’avais enfin trouvé un certain ordre dans ma vie. J’ai un boulot, je paie mon loyer, mes impôts, ma nourriture et mes vacances. Je prends moi-même mes rendez-vous médicaux et administratifs. Ne serait-ce mon petit prêt étudiant qui va me suivre encore 2 ans (je crois… oui je me dis depuis plusieurs mois qu’il faut que je prenne rendez-vous avec mon banquier), je serais parfaitement indépendante. Adulte quoi.

Pour autant, j’ai du mal à me sentir adulte. Quand j’étais plus jeune, mais déjà étudiante, je me disais que je me sentirai adulte quand je ne dépendrai plus de mes parents pour vivre. C’est le cas, pourtant j’ai pas eu l’impression de changer particulièrement. Aux yeux de la loi, j’en suis une pourtant : j’ai plus de 18 ans, je suis en pleine possession de mes moyens. Mais, j’ai toujours le droit aux réductions SNCF et à certains avantages. A 26 ans, la seule chose que j’ai perdu c’est la gratuité des musées. Ça, ça va me manquer c’est sur !

Avoir confiance en soi

D’une certaine façon, j’ai l’impression que je ne me sens pas adulte car au travail je reste une « junior ». Il y a des gens plus expérimentés et plus âgés au dessus de moi. J’ai parfois l’impression d’être une enfant qui demande la permission. Mais je sais, n’ayant pas des ambitions professionnelles démesurées, que j’aurais probablement toujours des gens au-dessus de moi. Est-ce que ça me fera toujours sentir comme une enfant ? Dans ma famille, je suis la petite dernière, et il y a un côté rassurant à pouvoir compter sur l’expérience de mes grands frères pour avancer.

Pourtant, quand je suis lancée toute seule sur un projet, je n’ai pas de problèmes à prendre des décisions et faire des choix. C’est plus d’avoir quelqu’un qui est censé me manager qui me bloque. Absurde, n’est-ce pas ? Finalement, j’ai l’impression que c’est principalement une histoire de confiance en soi. Quand je suis lancée toute seule, je sais ce que je fais, alors que quand je dois attendre la validation de quelqu’un, je me sens perdue, comme une enfant.

se sentir adulte à 26 ans

Grandir à son rythme

Quels sont finalement les vrais changements dans ma vie qui me feront me sentir adulte ? Est-ce d’avoir des enfants ? Être propriétaire ? Me marier ? Ou quelque chose de complètement différent ? Je dois avouer que les premières propositions ne sont pas des choses qui m’attirent à ce stade de ma vie, ou qui ne me paraissent pas encore accessibles.

A vrai dire, je suis contente d’avoir toujours mon âme d’enfant. Je suis contente de continuer de m’émerveiller pour des petites choses sans intérêt. J’imagine qu’il y a des étapes dans la vie et que chacun avance à son rythme. C’est aussi ça qui me rend créative et qui finalement fait ce que je suis aujourd’hui. J’ai encore le temps de grandir et de me sentir plus adulte !

Quelles sont les choses qui vous font vous sentir adulte ?


Epingle-moi sur Pinterest !

15 commentaires Ajoutez les votres
  1. Un peu comme toi, j’ai longtemps cru que l’indépendance financière signerait mon entrée dans l’âge adulte. Cette indépendance est arrivée un peu avant mes 24 ans, après pas mal d’études, et je ne peux décrire la fierté ressentie lorsque je me suis acheté un petit quelque chose avec MES sous (une écharpe que je garderai toute ma vie même lorsqu’elle sera complètement défraîchie !). Mais finalement, je ne me suis pas sentie plus adulte ni plus vieille qu’avant mon achat. Est-ce parce que j’ai quitté le domicile familial pour mes études avant mes 18 ans ? Qui sait…
    Puis il y a eu prise de poste de cadre manager encadrant, fiançailles, mariage, enfant, achat de la résidence principale… et là encore tout s’est fait en coulant, logiquement, sans réelle bascule ou prise de conscience. Il n’y a jamais eu d’avant ou d’après, plus un sentiment général de temps qui s’écoule.
    Non, tu veux savoir ce qui me fait vraiment me sentir vieille ? C’est lorsque je vois des personnalités qui ont déjà tout réussi (sport, cinéma, musique…) et qui sont bien plus jeunes que moi. Là, je me dis que j’ai basculé de l’autre côté ! XD

  2. Je pense que tu as déjà trouvé ou sentie la réponse. On est adulte quand on est responsable de quelqu’un ou d’une mission. mais c’est plus une conséquence et on peut aussi être en même temps sous la protection d’une personne supérieure hiérarchique, familiale ou d’un niveau supérieur.
    Pour moi le plus important, c’est comme tu le dis garder ton âme d’enfant, tout en sachant être responsable …

  3. Pour répondre à ta question de titre…Pour moi devenir adulte c’est avoir des enfants ! être responsable non plus seulement de moi-même mais de quelqu’un d’autre, avoir un stade de responsabilité qui va bien au-delà de payer ses factures ou envoyer ce mail au comité de direction ; c’est se dire que sans moi le bébé ne survit simplement pas (bon ok c’est un peu extrême…la scène de Trainspotting m’a marqué à vie je crois)
    Pour le travail je te comprends bien, en changeant de mission tous les 2-3 ans je suis souvent la « petite jeune nouvelle » de l’équipe ! Mais tu peux aussi en profiter, en tant que junior t’a moins de responsabilité donc si tu fais une erreur tu es plus facilement pardonnée !
    Par contre je me rends bien compte qu’avec 6 ans d’expérience derrière moi, j’ai peut-être la tête de la « petite jeune » mais beaucoup plus de confiance en moi quand il d’agit d’affirmer quelque chose !
    By the way, joyeux anniversaire <3
    Bisous,
    Maria

    1. Merci Maria de ton passage <3
      C'est sur que d'être responsable de quelqu'un d'autre que toi, c'est une vraie étape. Un bouleversement autrement plus conséquent que de signer un CDI ou autre !

  4. Tu soulèves une question super difficile et je crois que la science n’a même pas la réponse 😉
    Etre adulte, c’est quoi, c’est quand ? Déjà d’un point de vue biologique, notre cerveau termine sa conception à 25 ans. Bon… ça calme. De 12 ans à 25 ans, on est donc adulescent.
    Longtemps, j’ai eu 17 ans dans ma tête, je refusais les responsabilités. Je crois que je suis devenue adute lors de mon deuxième emploi. J’ai arrété de me sentir stagiaire et je suis devenue légitime. Depuis ça, je suis pacsée et j’ai acheté un appartement ! 🙂

    Line de https://la-parenthese-psy.com/

    1. Donc du point de vue biologique, je suis adulte. Intéressant, il n’y a pas si longtemps que ça on considérait qu’une femme était « adulte » quand elle avait eu ses premières règles.
      Quel a été le déclic entre ton premier et deuxième emploi ?

  5. Je pense que je me sentirais adulte le jour où j’aurais de nouveau une vie de famille, soit en couple, soit parce que j’aurais des enfants. Mais d’un autre côté, j’ai comme l’impression que je ne me sentirais jamais pleinement adulte.
    Aujourd’hui j’ai seulement 20 ans, mais je redoute un peu plus chacun de mes anniversaires : j’ai peur de vieillir. J’ai encore la possibilité de devenir qui je veux réellement être, et j’ai l’impression que les opportunités diminuent au fil des jours.

    Plein de bisous !

    1. Bizarrement, vieillir ne me fait pas spécialement peur (en même temps j’ai pas encore 30 ans^^)
      Je pense que les opportunités de diminuent pas forcément au fil des années, c’est plus qu’elles sont très différentes d’avant !

  6. J’ai vingt-trois ans et je ne me sens pas vraiment plus adulte qu’à dix-huit, surtout dû au fait que je ne travaille pas encore, donc je ne m’assume pas financièrement, et puis je n’ai pas encore le permis de conduire (ça, ça devrait se régler dans pas longtemps), du coup je suis un peu comme une enfant, quand j’y pense. D’un autre côté, même si je veux encore poursuivre mes études (et donc vivre dans un appartement meublé) j’ai hâte d’avoir ma propre maison, avec mes meubles à moi, un travail, etc. Pour moi, je pense que c’est ça qui me fera sentir plus adulte. Effectivement je pense que c’est une question de confiance en soi et aussi d’état d’esprit.

    1. C’était aussi ce que je pensais à l’époque et puis finalement… ça n’a pas tant changé ma vie que ça !
      Bon après, je suis toujours locataire, peut-être que le jour où je serai propriétaire ça me fera quelque chose !

  7. C’est drôle comme je me suis reconnue dans ton article. Alors que j’ai 30 ans, il serait temps de se sentir adulte! Pour tellement de choses plus ‘administrative’ finalement, je me sens adulte. Quand je suis en compagnie de certaines personnes, je me sens vraiment adulte (c’est l’organisatrice et la rationnelle en moi qui parle). Et pourtant pour pas mal de choses, j’ai toujours besoin des conseils de ma maman et j’ai besoin de son approbation pour certaines choses. Puis il y a aussi le fait que des fois je me compare avec d’autres personnes de mon âge et je me dis on est tellement loin l’un de l’autre. Mais finalement c’est souvent positif car on me dit que je ne fais pas mon âge, que j’ai l’air plus jeune et eux on leur donne quelques années en plus. Quitte à choisir haha. Mais récemment, un collègue qui a 28 ans vient d’avoir un enfant et ça m’a un peu choqué car je suis très loin de tout ça. C’est bizarre comme ressenti. Mais comme tu dis on grandit à son rythme et finalement garder une âme d’enfant, s’émerveiller pour les petits plaisirs simples de la vie, ce n’est pas plus mal 🙂

    1. Je comprends, physiquement je parais plus jeune que mon âge (alors que quand j’étais ado on me prenait pour plus âgée^^). Et quand je vois des connaissances et autres se marier, se pacser, j’ai l’impression d’être très loin de tout ça.
      Je pense qu’on aura toujours besoin de l’approbation de nos proches sur certains sujets, ce n’est peut-être pas tellement à cause de l’âge, mais juste de la confiance qu’on leur porte !

  8. Je me suis beaucoup retrouvée dans ton article. Je vais bientôt avoir 27 ans, et comme toi je paie tout toute seule (enfin avec mon copain, ahah). Je prends des décisions pour moi-même et pourtant je ne me sens pas adulte, du moins pas entièrement.
    Je pense comme Maria : c’est peut-être le fait d’avoir un enfant qui est LE cap à franchir pour être une adulte.
    En attendant, ça ne me gêne pas d’être un peu encore enfant dans ma tête et j’espère ne jamais perdre cette petite part de moi. J’aime trop m’émerveiller devant les choses, et j’espère continuer a le faire avec mes futurs enfants par exemple 🙂

Laisser un commentaire