Un week-end à Oslo – conseils pour visiter la capitale de la Norvège

Je dois avouer que jusqu’à peu, je n’avais jamais vraiment pensé à la Norvège. C’est vrai, ce n’est pas le plus médiatique des pays scandinaves, même si on croise souvent son nom dans le top des pays les plus heureux (et les plus chers aussi…). Puis j’ai découvert Skam, une série sur la jeunesse norvégienne, puis je suis partie vivre à Copenhague. Alors j’ai eu envie de visiter ce qu’il y avait à voir autour de moi. Un peu sur un coup de tête, mes copines d’Erasmus et moi avons alors décidé de partir faire un week-end à Oslo pendant le mois d’octobre.

Visiter Oslo en un week-end sans se ruiner

La Norvège est le pays le plus cher des pays scandinaves. Sachant que, de base, les pays scandinaves sont chers. Pour nous, étudiantes, le budget était assez réduit. Nous avons opté de nouveau pour le bus avec la compagnie flixbus qui propose des trajets vraiment pas chers à condition d’accepter de passer une nuit sur un siège. Nous avons appris que plus tard que nous aurions pu prendre l’avion pour un tarif assez similaire. La compagnie Norwegian airline fait de très bons prix!

Où manger à Oslo ?

Au niveau de la nourriture, les restaurants sont assez chers. De base, je dirais que la cuisine norvégienne n’est pas franchement réputée, mais en vérité ils ont beaucoup de restaurants hauts de gamme de qualité. Mais comme ce n’était pas dans nos prix, on a surtout mangé sur le pouce en faisant deux gros petits déjeuners et on a aussi profité d’un restaurant de musée. Je peux cependant vous recommander deux adresses :

Mathallen Food Hall : comme l’était Papiroen à Copenhague, Mathallen est un énorme foodhall avec des restaurants de tous horizons (il y avait une crêperie française, oui oui). C’est bon, c’est pas très cher et le quartier est assez stylé! On avait mangé dans le parc à l’extérieur et on avait eu l’occasion de regarder une répétition de danse.

Godt brød : littéralement, cela veut dire Bon pain. C’est une boulangerie patisserie et c’est clairement le meilleur endroit pour prendre un café!

Où dormir à Oslo ?

Pour le logement, on a opté pour une sorte d’auberge de jeunesse du nom d’Anker Hostel. Ce n’était pas incroyable, mais très bien placé et pour le peu qu’on y a passé de temps, c’était suffisant.

Que faire en un week-end à Oslo ?

Après une nuit un peu mouvementée dans le bus, nous avons fini par arriver à Oslo très tôt le matin. Après une quasi nuit blanche, nous avions envie de nous reposer un peu à l’hôtel avant de commencer notre visite. Une petite heure de sieste plus tard, nous voilà en train d’arpenter la ville à la recherche d’un café pour prendre notre petit déjeuner avant notre Free Walk Tour.

Les Norvégiens étant des gros consommateurs de café, cela a été très facile. On a complété notre repas d’un Kanelboller qui n’est rien d’autre qu’une sorte de kanelbullar (recette suédoise) ou d’un kanelsnurrer (recette danoise) ou encore d’un cinnamon roll (recette canadienne). Notre benchmark culinaire fini (effectivement, j’ai eu l’impression que la dose de cannelle et la pâte utilisée n’était pas la même d’un pays à l’autre), nous nous sommes rendues au point de rencontre.

Visiter Oslo avec un Free Walk Tour

Nous avions rendez-vous au niveau de la statut du Tigre. Cette statut de bronze de 4,5 mètres de long qui trône devant la gare est l’un des « habitants » les plus photographiés d’Oslo. C’est un cadeau de l’artiste Elena Engelsen à l’occasion du millénaire de la ville. De part son emplacement, c’est une des premières choses que voient les touristes en arrivant. Pourquoi un tigre me diriez-vous ? Figurez-vous que le surnom de la ville est Tigerstaden (la ville du tigre), en l’honneur d’un poète norvégien qui décrivait le combat entre un tigre (la ville) et un cheval (la campagne). Si cette explication nous laisse perplexe, ne vous inquiétez pas, c’est toujours mon cas.

Ce n’est pas la première fois que je vous parle des Free Walk tour. Ces tours, gratuits comme leur nom l’indique, permettent de découvrir une ville à pieds. C’est gratuit dans le sens où c’est toi à la fin du tour qui décide si tu veux donner de l’argent au guide et si oui, combien. J’en ai fait à Berlin et Copenhague et je n’ai jamais été déçue!

Le guide nous amené voir le fameux Opera d’Oslo (Den Norske Opera & Ballet) et son quartier tout en construction. Le port et ses fjords, avec un tour sur la citadelle d’Akershus. Puis nous sommes allées visiter l‘hôtel de ville (Oslo Rådhus) qui vaut le détour à elle-seule : inaugurée en 1950, sa décoration est inspirée de l’histoire, de la culture et du monde du travail norvégien. A l’intérieur, il y a même des tableaux officiels plutôt dans un style… contemporain!

Nous avons finir notre tour devant le bâtiment de l’assemblée nationale (Sortinget) et le centre du prix Nobel de la paix (Nobels Fressenter). Parce que si les prix Nobel sont généralement décernés en Suède par l’académie, celui-ci est en Norvège. On raconte que depuis qu’Obama a été nominé, la fenêtre par laquelle les lauréats saluent est blindée pour éviter les attentats. On en parle de la paix ?

Le palais royal (Det Kongelige slot)

J’ai été un peu déçue par le palais royal norvégien. On ne l’a pas visité, mais de l’extérieur, il était assez banal, avec une cour démesurée (probablement pour les cérémonies militaires ?). Rien ne vaut Versailles, n’est-ce pas ?

Le parc Vigeland (Vigelandsparken)

Impossible de passer à côté du parc Vigeland. Avec plus d’un millions de visiteurs par an, c’est l’une des premières attractions de Norvège. Nous avons traversé la moitié de la ville à pieds, profitant pour découvrir un peu le coin, pour nous y rendre. On y retrouve l’oeuvre d’une vie du sculpteur Gustav Vigeland avec plus de 200 sculptures en bronze, granit et fer forgé. L’artiste est également à l’origine de l’architecture du parc.
La statue en bronze du garçon en colère (Sinnataggen) est probablement la statue la plus connue, devenant presque le symbole d’Oslo au même titre que son Tigre.

Il est possible de visiter le musée aussi, mais on ne l’a pas fait par manque de temps.

 

L’île aux musées Bygdoy et le musée du Fram (Frammmuset)

Le deuxième jour, nous nous sommes rendues sur l’île aux musées Bygdoy. De fait, c’est davantage une presqu’île qu’une île, mais effectivement on y trouve énormément de musées. Après un tour en bus qui nous a fait nous enthousiasmer sur toutes les petites maisons, nous sommes allées visiter le musée du Fram.

Le Fram, est considéré comme le navire le plus solide du monde. C’est celui qui est allé le plus loin au nord et le plus loin au sud. Il a été utilisé lors des trois grandes expéditions polaires entre 1893-et 1912.

Le musée expose le bateau dans sa version d’origine, avec ses aménagements intérieurs et des objets. Autour, il y a des expositions sur l’Arctique, le Grand Nord et le passage du Nord-Ouest – depuis les premières tentatives il y a quatre cent ans pour trouver un itinéraire septentrional vers l’Orient jusqu’à la traversée finale de Roald Amundsen en 1903-1906. Il y a même une sorte de reconstitution où on nous met un peu en condition dans le froid. C’était vraiment passionnant et ça m’a donné envie de lire des récits de voyage!

La Galerie nationale (Nasjonalgalleriet)

Avant de reprendre la route pour une nouvelle nuit dans le bus, on est allé visiter la Galerie Nationale d’Oslo. On y retrouve la plus grande collection publique de Norvège de tableaux et sculptures. Pour notre part, on s’y est rendu à la fin de notre séjour, alors qu’il pleuvait dru dehors et un peu par curiosité. En effet, ce musée est très vaste et on y retrouve autant des oeuvres contemporaines très minimalistes que des sculptures de l’antiquité. J’étais assez curieuse de voir le tableau Le Cri de Munch en vrai et je n’ai pas été déçue : l’effet est vraiment saisissant!

Mon avis sur Oslo

Après 48h dans la capitale, il nous restait encore beaucoup de choses à voir, et pourtant il était temps de partir. J’ai beaucoup aimé ses musées et son ambiance. Il a fait mauvais quasiment tout le week-end mais comme il y a beaucoup de choses à faire en intérieur ce n’était pas dérangeant. Par contre, quand on vit à Copenhague, on ne peut que remarquer qu’Oslo n’a pas ce côté « mignon ». La ville m’a parue plutôt froide et très calme. Par contre, la nature y est omniprésente et ça donne envie d’aller explorer plus au nord du pays!

Cet article vous a plu ? Vous pouvez découvrir mes autres articles au Danemark et en Suède.

A très bientôt pour de nouvelles aventures!

Alice


 Facebook / Twitter / Instagram / Hellocoton

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’enregistrer sur Pinterest!

21 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’avais tellement hâte de découvrir ton article après ton tweet héhé
    Tu as raison on préfère généralement la Suède ou la Finlande à la Norvège, c’est étrange mais j’avais exactement le même sentiment que toi. Mais ça c’était avant Skam bien sûr héhé. Du coup, selon toi, lesquels sont les meilleurs? Les Kanelboller ou les autres? Qui met le plus de cinnamon? Je dois t’avouer que je suis une grande fan pour moi plus il y a de cinnamon mieux c’est héhé. Voilà maintenant j’ai envie d’un cinnamon roll
    J’adore l’idée du Free Walk Tour, ça permet de bien ascesser la ville et du coup on est plus à l’aise pour la suite de la visite et on est aussi sûr de ne rien avoir loupé grâce aux conseils du guide. Si le guide est bon mais vu que tu as toujours eu des promenades de qualité, je suis sûre que oui. En tout cas je prends note pour la prochaine fois que je visite une ville étrangère! D’ailleurs l’hôtel de ville en jète, c’est magnifique! J’aime beaucoup l’architecture des bâtiments que tu présentes dans cet article et le parc Vigeland, wow. Je pense que tu l’as compris, je suis sous le charme de la capitale norvégienne grâce à ton article et je l’enregistre pour une prochaine visite j’espère

    1. Ma boulangerie préférée à Copenhague (Lagkagehuset) faisait des kanelsnegles incroyables. Il me semble qu’ils étaient un peu plus sucrés que les autres par contre . C’est vrai que j’en ai bien envie d’un là, avec un bon Chai Latte!
      Vigeland est très très impressionnant (le nombre de statues!!!) mais assez particulier aussi. Par contre le parc est grand donc l’été ça doit être super agréable (nous on s’est pris la pluie ahaha)

  2. C’est marrant : on a quasiment fait le même tour, à ceci près qu’on n’a pas eu le temps d’aller à la galerie nationale mais qu’on a pu visiter le musée des bateaux vikings. Mon seul regret : ne pas avoir eu assez de temps pour aller voir le tremplin olympique, il parait qu’il est impressionnant ! Malgré tout, Je reste quand même un peu traumatisée par l’empilement des corps sur la colonne de Vigeland. XD.

    Mais si tu aimes les petites maisons colorées à la suédoise, je ne peux que te conseiller Bergen et son quartier hanséatique ! Même si tu n’y trouveras que la pluie aussi, qui y tombe… 300 jours par an !

    1. Pour le tremplin olympique, on s’est séparé. Avec Chloé on a fait le frammuseet et les allemandes sont allées voir le ski. Mais comme y’a déjà un musée de ski à Grenoble, j’avais envie de voir quelque chose de plus neuf.
      J’ai fait le musée des bateaux vikings à Roskilde, du coup pareil, on s’est dire que c’était mieux d’aller voir autre chose.

      C’est sur que Vigeland est un peu particulier ahah. Je dirais que le monsieur était un peu perturbé

  3. Super ! Je garde l’adresse pas cher pour l’hébergement héhé. J’avais fait Copenhague et Malmö il y a deux ans et j’avais vraiment envie d’en découvrir plus sur les pays scandinaves. Et c’est vrai qu’après avoir vu SKAM j’avais aussi très envie de visiter Oslo haha, merci les séries ! Vue que tu es à Copenhague autant en profiter, de Londres j’avais vu un aller retour à £40 ! C’est vraiment pas cher mais c’était l’hiver et je crains un peu/beaucoup le froid surtout pour faire des photos et me promener 🙂

    En tout cas ça a l’air assez mignon sur tes photos 😀

  4. Oslo nous attire bien mais je crois que c’est la Norvège dans son ensemble qui nous donne envie ! On aimerait bien faire un roadtrip de plusieurs semaines dans ce pays. Parfait ton avis à la fin entre Copenhague et Oslo, c’est cool d’avoir un ressenti et une comparaison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *