Amitié, distance et se faire des nouvelles relations

Quand j’étais petite, c’était facile de se faire des amis. Il suffisait d’aller en cours, prendre des cours de danse et c’était bon. Comme en plus j’ai grandi dans un petit village, jai longtemps gardé les mêmes amis. Le schéma s’est répété au collège, au lycée et en prépa, sans que je me pose la question. Et puis jai complètement changé de ville. J’ai quitté mes belles montagnes pour l’océan et Bordeaux. Et là un nouveau départ. Je connaissais un peu deux personnes, mais pour le reste, j’étais complètement seule. Au final, c’est là que j’ai découvert l’amitié à l’âge adulte. Vous me répondrez avec raison que j’étais toujours en école, mais avec trois heures de cours et pas tous les jours, mon début d’année avait été très light. Dans ces conditions, il n’est pas toujours facile de se faire des amis.

Le but de cet article est de faire un retour d’expérience sur l’amitié à l’âge adulte, les relations et comment garder le lien à distance. Car ce n’est pas toujours facile de grandir et de se faire des amis. Encore moins de garder ceux qu’on a déjà…

Un ami dans chaque pays : garder contact à distance

Vous connaissez probablement l’expression « une femme dans chaque port« . Moi ça serait plus, un ami dans chaque pays. Les études, mon type de cursus en particulier, nous amènent de plus en plus à vivre à l’étranger pour des périodes plus ou moins longue. Cela fait plusieurs années qu’avec ma meilleure amie on arrive l’exploit de ne jamais être en France en même temps.

Mais l’avantage avec internet, c’est qu’il est plus facile d’échanger des messages qu’avant. Whatsapp, Messenger, Skype, Snapchat, et même Instagram, on grouille d’application qui nous permettent de communiquer sans vider son compte en banque. D’une certaine façon, même ceux qui sont loin restent proches.

Et puis ça a un avantage aussi : pouvoir voyager à petit prix ! C’est comme ça que je vais passer une semaine en Écosse dans un peu moins d’un mois !

Accepter de ne pas avoir des nouvelles tous les jours

Mais vivre à distance n’est pas toujours facile. Comme dans une relation amoureuse, il faut accepter que ses amis aient leur propre vie et ne soient pas toujours disponibles. Ce n’est pas parce qu’on peut facilement communiquer qu’on le fait.

Mais cette absence de nouvelles, d’un côté comme de l’autre, ne doit pas être vu comme un problème ou un frein. Certaines personnes ne sont pas du genre à écrire tous les jours mais ça ne veut pas dire qu’elles ne pensent pas à vous. Et inversement, ce n’est pas parce que vous n’avez pas échangé depuis un moment que vous devez vous retenir de partager un truc. Cela peut même être l’occasion de reprendre le contact !

Il y a pas longtemps, une personne avec qui j’étais devenue amie suite à un stage à l’étranger m’a écrit parce qu’elle était de passage en France. Moi-même je n’étais pas en France à ce moment là, mais on s’était pas parlé depuis plusieurs mois et le geste m’a beaucoup touché.

Accepter de se faire d’autres amis

C’est peut-être le plus dur pour moi. Ayant certains de mes amis depuis des années, des fois j’ai l’impression que les nouvelles relations ont moins de poids. Comme si l’expérience avait une importance dans l’amitié. Ce qui n’est pas le cas évidemment. Au contraire, en grandissant on peut changer et se rendre compte qu’on ne partage plus grand chose avec ses vieux amis.

Je crois que le problème que je soulevais inconsciemment, était de se faire de vraies amitiés. Pas juste des relations, des « meilleurs amis ». Mais en pensant cela, je me trompe complètement.  Bien sûr il est important d’avoir des amis avec qui partager ses pensées, mais on peut avoir aussi des amis qui aiment bien sortir, toujours partant pour aller boire des verres après le boulot. Ou des amis pour le sport par exemple !

Mais se faire de nouveaux amis implique de repartir de zéro, de se recréer une histoire commune. Certaines situations créent un cadre favorable : quand tu pars à l’étranger et que vous n’êtes que deux français par exemple. Et des fois c’est plus compliqué. Le fait est, que ce n’est pas avec ses vieux amis partis loin qu’on peut vivre tous les jours. Et se fermer à des nouvelles relations sous prétexte qu’on a déjà des très bons amis peut vous faire louper des belles personnes. On ne cherche pas à se faire des nouveaux meilleurs amis, mais plutôt des personnes que l’on apprécie et avec qui on a envie de passer du temps.

Il faut dédramatiser l’amitié. Elle n’a pas besoin de durer pour toute la vie et vous n’avez pas besoin de tout partager non plus. Une bonne amitié, c’est avant tout se retrouver avec des personnes pour partager des choses communes.


Ne manquez aucune publication de Fox and Fire

 Facebook / Twitter / Instagram / Hellocoton !

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’enregistrer sur Pinterest!

se faire des amis, relations, adultes

11 commentaires Ajoutez les votres
  1. Depuis que je vis à l’étranger, je peux t’assurer que je sais qui sont mes vrais amis en Belgique, c’est un bon test en fait 🙂
    C’est vrai qu’une fois arrivé à l’âge adulte, c’est plus compliqué de se nouer d’amitier ou de créer des liens très forts avec autrui… Personnellement, ici à Lisbonne j’ai des potes – de sorties, de théâtre, etc – mais mes vrais amis, ceux sur qui je peux compter quoi qu’il arrive, je les connais depuis 15 ans et sont en Belgique et m’encouragent dans mes choix de vie à l’étranger 🙂

    1. C’est sur que partir à l’étranger permet toujours de faire un tri! Et les liens n’en sont que plus forts!
      Je pense que c’est important d’avoir des potes et des amis car chacun t’apporte des choses (et tu leur en apportes aussi, heureusement!). Le plus important, c’est d’être bien entourée! Qu’importe si c’est pour la vie ou pour 6 mois

  2. L’amitié, plus jeune, c’était un peu le pilier/principe sacro saint à ne pas trahir, tu sais les « on sera ami(e)s pour la vie, croix de bois croix de fer »… Et puis les années passent, on grandit, on évolue, nos chemins changent, les envies et les affinités se font se defont. Avec les années, j’ai appris à me détacher de certaines amitiés, à m’en créer des nouvelles, très belles elles aussi. Certaines sont restées intactes, d’autres n’ont pas tenu les effets du temps ou de la distance. Je relativise et me dis que c’est la vie, faite de séparations et de belles (nouvelles) rencontres. Et je trouve ça, en fait, passionnant. Il est vrai que c’est parfois je trouve plus dur que dans la cour de récré, mais c’est aussi parfois plus profond encore. Merci pour ton article, j’ai vraiment apprécié découvrir ton point de vue sur ce sujet. A très vite, et bonne fin de journée ! 🙂

    1. Ah les amis pour la vie! Toute une histoire! Effectivement, la vie est faite de rencontres et de détachements. C’est pas forcément mal, ça pousse à faire savoir ce que l’on cherche vraiment!

  3. C’est marrant comme je me suis retrouvée dans ton article ♥

    J’ai aimé l’analogie « une femme dans chaque port/un ami dans chaque pays » car avec mes différents voyages, je me rends compte que cela s’applique énormément à moi. D’un autre côté, je trouve cela génial que ta meilleure amie et toi gardez contact et une relation si forte malgré la distance, ça c’est de l’amitié! Et une qui durera pour toujours 🙂

    Je suis ce genre de personne qui ne prend pas trop de nouvelles des autres ou n’en donne pas. Mais pas mal de mes amis sont comme ça aussi, même les plus proches. Je pense qu’il ne faut pas le prendre personnellement, cela ne veut pas dire que la personne ne pense pas à nous. De mon côté c’est plus le fait que je préférerai tellement voir quelqu’un en vrai, plutôt que de lui envoyer un message. D’ailleurs je ne suis pas très message. A part avec mes amis qui vivent à l’étranger mais mes amis sur Toronto, on peut passer une semaine sans se parler puis une fois qu’on se voit c’est l’amour fou haha

    J’ai beaucoup aimé ta conclusion finale. On se met toujours tellement de pression avec les amitiés alors que comme tu le dis elles n’ont pas besoin toutes d’être pour toujours, profitons juste du moment présent si cela dure tant mieux, si pas ça ne nous a pas empêché de passer de bons moments avec cette personne et de les chérir tout autant 🙂

    1. Je comprends le besoin de se voir en vrai, ce n’est quand même pas la même expérience qu’un sms (rien ne remplace une bonne bière entre amis, ahah). L’important c’est que chacun comprenne la façon de faire des autres. Merci pour ton commentaire Amandine <3

  4. Il y a encore un autre aspect qui peut modifier nos relations en amitié: le fait d’être en couple, puis le fait après d’avoir des enfants . La vie nous pousse à changer, nos amitiés aussi !

  5. Hello !
    J’avoue, j’ai du mal à me faire de nouveaux amis car j’ai du mal à sortir de chez moi.
    Par contre, tout a fait d’accord sur le bénéfice des nouvelles technologies ! Grace à messenger ou whatsapp j’arrive à garder le contact avec mes différents groupes de copines et je sais que malgré la distance et même si on se voit/parle peu, je sais qu’elles sont là pour moi !
    xoxo

    1. Il ne faut pas se forcer! Ca sert à rien de sortir et d’être très mal après! Pour se faire des nouveaux amis, ça peut simplement se faire grâce à une activité commune. Et le plus important, c’est bien d’avoir des amis sur lesquels tu peux compter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *