Uglies, Pretties, Specials, et Extras : la saga de Scott Westerfeld

Vous commencez peut-être à connaitre mon amour pour les livres. J’ai toujours été une grosse liseuse, surtout quand j’étais ado. C’est simple, je passais mon temps soit dans les livres, soit à danser. Et du coup, j’ai eu une adolescence plutôt heureuse, on ne va pas se le cacher. J’ai adoré découvrir de nouveaux univers et m’imaginer vivre dans d’autres mondes. Avoir des aventures fantastiques tout en restant au chaud dans ma chambre (oui, je suis plutôt peureuse dans la vraie vie). Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler d’une saga que j’ai lu vers la fin de mon adolescence qui m’avait beaucoup plu : la saga Uglies de Scott Westerfield

L’histoire de la saga Uglies, Pretties, Specials et Extras de Scott Westerfield

Dans la société post-apocalyptique où vit Tally, à l’âge de 16 ans, les adolescent qui le souhaitent subissent une opération chirurgicale pour les transformer en soi-disant «Pretties». Lorsque la nouvelle amie de Tally, Shay, s’enfuit à La Fumée, un refuge secret pour ceux qui s’opposent au gouvernement de la ville, l’avenir de la propre opération de Tally devient incertain. Le Dr Cable, responsable des mystérieuses circonstances spéciales, conclut un accord avec Tally: trahir ses amis et aider la ville à localiser les fugueurs ou rester à jamais «Ugly». Lorsque Tally rejoint les Fumants, elle découvre une vérité qui la glace : les interventions chirurgicales pratiquées par la ville ne visent pas uniquement à rendre ses habitants jolies mais les rend également plus faciles à contrôler. Au fil des romans, Tally s’efforce de maintenir son sens de soi au sein d’une société qui modifie littéralement la façon dont les gens pensent et réussit à défaire le système de modification du cerveau.

Relire une saga de votre adolescence des années plus tard

J’ai lu la première fois cette série au moment de sa sortie, ou presque. Je me rappelle avoir été attirée par le premier tome et avoir attendu chaque rentrée scolaire pour lire la suite. J’ai toujours bien aimé les livres de science-fiction qui dépeignent un futur plus ou moins proche. Bien avant Hunger Games ou Divergent, d’autres auteurs pour adolescents se sont penchés sur le sujet avec succès. Ce qui m’avait plu dans ce livre était déjà, que l’héroïne était une fille et une fille badass. Elle n’attendait pas qu’un camarade masculin l’aide et démontrait déjà d’un certain esprit d’indépendance. Et puis le sujet de la superficialité était traité de façon assez intelligente. Surtout dans les derniers livres, il y a un sens de la critique qui est assez plaisant. On se rend bien compte qu’il n’existe pas de solution toute faite : à chaque fois il y a des mauvais côtés.

Ce que j’en ai retenu en relisant Uglies

Je sais pas trop pourquoi, j’ai eu envie de me replonger dans la série cet été. J’avais un souvenir encore frais de l’histoire, mais j’avais envie de la relire. Des années plus tard, j’ai été frappée par la conscience écologique qui en ressort. Cette nouvelle société s’est formé après la diffusion sur la planète d’un virus pétrolier désastreux qui a tué 98% de la population humaine et laissé de nombreuses villes en ruine. Cette société repose sur trois valeurs: durabilité, paix et égalité. Lors des premiers tomes, la nourriture, les abris, les vêtements, les divertissements, sont distribuées gratuitement. Il n’y a pas de gâchis car tout est recyclable, mais les gens vivent sans se soucier de ce genre de question car le Gouvernement s’occupe de tout. En s’émancipant de cet autorité, les personnages, et en particulier Tally, se rendent compte comment leurs ancêtres ont pu en venir à la pollution qui a causé leur destruction.  Au cours de l’histoire, on rencontre des espèces qui ont été modifiées afin d’être plus résistantes, sauf qu’elles ont fini par échapper au contrôle des humains, ne causant que désolation derrière elles. Ces images ne sont pas sont faire écho à notre actualité.

La dernière chose qui m’a marqué est dans le dernier tome, Extras. Dans ce livre, Scott Westerfield décrit une société basée sur la célébrité. Maintenant que les résidents ont de nouveau accès à toute leur créativité, il a fallu trouver une solution pour distribuer les ressources. Pas question de revenir au système monétaire, les résidents de cette ville en Asie doivent récupérer des crédits ou de gagner de la célébrité. Or, le meilleur moyen d’avoir un « rang facial » est de claquer un sujet croustillant sur son site personnel. Il m’a fallu quelques années pour me rendre compte que l’auteur avait vu venir la mode des vlogs avant que les influenceurs YouTube soient aussi populaires. En vrai, c’est assez fou, mais il décrit parfaitement le fait de se filmer dans sa vie de tous les jours, essayer de buzzer avec des sujets intéressants, ou juste essayer de faire parler de toi si tu es un « claqueur d’égo ». Et en parallèle, certaines personnes cherchent au contraire à fuir cette célébrité afin d’être plus libre et de ne plus avoir sans arrêt le regard des autres. Cela m’a fait pensé aux personnes qui quittent Instagram pour faire une digital detox ou tout simplement pour arrêter de se comparer aux autres et enfin profiter de leur vie.

Grandir avec une saga

J’ai trouvé très intéressant de relire la saga des années plus tard. Déjà parce que j’avais oublié certains passages, surtout dans les derniers livres, bizarrement. Et puis j’ai gagné une certaine maturité qui me permet d’avoir un peu plus de recul. La société décrit est évidemment une dystopie, a priori nous sommes toujours une société issue du pétrole, mais les questions posées sont toujours d’actualité. Notamment celles sur la notion de beauté quand, déjà aujourd’hui, on nous présente des modèles qui n’ont été acquis que par le biais de frustrations énormes ou par la chirurgie. La notion de l’égalité, notamment physique, qui permettrait de mettre tout le monde au même niveau. Cela fait réfléchir quand, dans notre société actuelle, de nombreuses études montrent que si tu n’es pas assez comme-ci et trop comme-ça, tu as moins de chances de réussir que d’autres personnes.

Même si je ne trouve pas le dernier tome franchement porteur d’espérance, les livres ont au moins le mérite de se poser des questions sur comment vivre-ensemble. C’est une lecture que je recommande pour les adolescents, les jeunes adultes, et même pourquoi pas les adultes!

Est-ce que vous aussi ça vous arrive de relire des sagas de votre enfance ?


 Facebook / Twitter / Instagram / Hellocoton

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’enregistrer sur Pinterest!

Mon avis sur la saga Uglies de Scott Westerfeld

32 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je ne connaissais pas du tout cette saga, qui me fait bien évidemment penser à Hunger Games, Divergent mais surtout à Delirium où avant leur passage à l’âge adulte, les jeunes se font opérer pour ne pas être contaminer par cette maladie qui est l’Amour. Du coup Uglies me tente énormément, surtout qu’ils ne l’ont pas encore sorti en film donc c’est cool de pouvoir se faire un avis neutre sur la saga. Je trouve intéressant qu’à travers un roman on parle de faits de société comme la distribution des resources, l’écologie, la célébrité… ça permet de faire comprendre ces valeurs à la jeunesse. Merci pour cette découverte, je suis une éternelle fan de roman young adult haha 🙂

    1. Je suis une grande fan de roman Young Adult aussi ahah. Je trouve ce genre un peu sous-estimé, alors que beaucoup de livres ont plusieurs niveaux de lectures!
      J’avais jamais entendu parler de Delirium, je vais le mettre sur ma liste!

  2. Hello ! Quand j’étais plus jeune j’avais envie de lire cette saga mais je me rappelle que mes copines l’avaient lu. À l’époque j’étais pas trop fan des tout ce qui est dystopie exetera donc je me suis pas là c’est parce que j’aimais énormément la romance genre Twilight Vampire Diaries… Avec l’age j’ai appris à découvrir de nouveaux genres et la dystopie n’en fait clairement plus partie ce qui est dommage parce que je dois louper sûrement de bonnes saga. En tout cas merci de ton avis sincère et à très bientôt !

  3. Hello ! Au lycée j’avais toutes mes copines qui avait lu cette saga mais pas moi du coup je l’ai jamais vu et je t’avouerai que maintenant que j’ai grandi tout ce qui est dystopie ne m’intéresse plus trop puisque avant j’aimais bien Hunger Games ect… Je suis plutôt passer du côté sombre du genre puisque je lis que des thrillers et des romances. En tout cas merci beaucoup pour ton avis et à très bientôt.

    1. Tu as posté deux commentaires alors je ne savais plus trop auquel répondre. Je choisis donc le dernier^^
      J’ai également lu Twilight dans ma jeunesse, mais pour le coup j’ai jamais eu envie de les relire car je trouve que le livre manque de profondeur. Ce qui n’est pas le cas avec cette saga et c’est ce qui m’a plu!

      Mais comme toi, actuellement je lis surtout des polars, j’avais juste envie de changer un peu pour l’été 🙂

  4. Oh sympa de relire des livres lues il y a quelques temps. Je ne suis pas trop fan de science fiction pour ma part.
    Mais merci pour la decouverte !

  5. Article super intéressant ! Et qui permet de mettre en valeur le genre littérature pour ado que bien souvent on stigmatise avec les livres pour enfant alors que bien souvent il y a 2 niveaux de lecture et une réflexion sur le monde. A quand la réalisation du film ?

  6. Coucou,
    Je ne connais pas cette saga tiens, par contre j’ai lu Harryp Potter et toute la saga Twilight ahah ! Je n’ai pas osé les relire de peur qu’un mythe s’effondre et que ça me parle moins maintenant LOL
    Des bisous 🙂

  7. Coucou 🙂 Je ne connaissais pas du tout cette saga mais vu ce que tu en dis, je pense que ça pourrait me plaire 🙂 Sinon pour répondre à ta question, je ne crois pas avoir relu des saga de ma jeunesse, tout simplement parce que je ne me souviens pas de leurs titres et qu’ils étaient empruntés à la médiathèque donc je ne les ai plus pour me le rappeler 🙂

  8. Je ne relis jamais les livres car il n’y a plus vraiment de suspens. Je ne connaissais pas du tout cette Saga, à retenir pour les prochains jours. Depuis que je pouponne, je n’ai plus vraiment de temps à la lecture. Merci pour le partage.

  9. Coucou !
    Je ne connaissais pas du tout cette saga, ce n’est pas vraiment mon genre de lecture ! Mais je note pour mon grand, ça pourrait carrément l’intéresser 🙂
    Ça m’est rarement arrivé de relire un livre des années plus tard, mais ça m’est arrivé notamment pour « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, que j’avais lu au collège (c’est il y a une éternité haha)
    Bises

  10. Hello!
    Je me souviens, quand j’étais plus jeune, j’avais dévoré la saga :D! Je me souviens du début, mais plus vraiment de la fin… Elle m’avait laissé sur ma fin, je ne sais même plus pour quelle raison ahah!

    Bises,
    Oceane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *