J’ai testé pour vous… le hygge, l’art de vivre à la danoise

Cela fait bien un an maintenant, que cet étrange mot, Hygge, est sur toutes les lèvres. Il n’y a pas de traduction exacte en français de ce mot danois, mais ça serait quelque chose comme « confort », « bien-être ». Sauf que ça va bien plus loin que le simple confort, c’est un état d’esprit, un art de vivre.

Je sais depuis plus d’un an maintenant que j’allais passer 4 mois au Danemark et évidemment, tout le monde me parlait du Hygge. J’avais feuilleté quelques livres sur le sujet, même acheté un petit carnet pour me familiariser sur ce concept, mais ce que j’en ai lu est encore loin de ce que tu vis quand tu habites au Danemark.

Partir vivre au Danemark

Vous vous doutez bien que je n’avais pas décidé de partir à Copenhague complètement au hasard. Bien avant la folie autour des pays Scandinaves (coucou le BHV et son noël danois), j’avais une fascination pour ces pays.

Pour tout vous avouer, cela remonte du temps où le footballer Kim Källström jouait à Lyon. Avec un nom pareil, vous l’avez deviné, c’est un suédois. Et en plus d’être un bon joueur, j’ai toujours apprécié sa mentalité. Et en me renseignant un peu là-dessus, je me suis rendue compte qu’en Suède, ils ont ce qu’on appelle le « lagom », le ni trop ni pas assez. C’est une mentalité qui fait que même si tu es très content de ce que tu fais, tu n’en fais pas toute une histoire. Tu es bon, mais tu n’es probablement pas le meilleur.

Bon évidemment, si on se base sur un autre joueur de foot suédois que je nommerais pas mais qui a joué au PSG, on est très loin de cette mentalité. Mais sinon c’est plutôt vrai. (si vous voulez en savoir plus sur le lagom, je vous conseille ce super article de Plume d’Auré, une française expatriée en Suède).

Et il se trouve que cette mentalité se retrouve aussi au Danemark. Cela vient d’un poète et c’est plus ou moins devenu un code moral. Voici ce que ça dit:

Du skal ikke tro du er noget – Tu ne dois pas croire que tu es quelqu’un de spécial 
Du skal ikke tro du er lige meget som os – Tu ne dois pas croire que tu vaux autant que nous 
Du skal ikke tro du er kloger en os – Tu ne dois pas croire que tu es plus malin/sage que nous 
Du skal ikke innbille dig at du er bedre en os – Tu ne dois pas t’imaginer que tu es meilleur que nous 
Du skal ikke tro du ved mere en os – Tu ne dois pas croire que tu sais mieux que nous
Du skal ikke tro du er mere en os – Tu ne dois pas croire que tu es plus que nous 
Du skal ikke tro at du duger til noget – Tu ne dois pas croire que tu es capable de quoi que ce soit  
Du skal ikke grine af os – Tu ne dois pas rire de nous 
Du skal ikke tro at nogen kan lige dig – Tu ne dois pas croire que quelqu’un s’intéresse / s’inquiète à ton sujet
Du skal ikke tro du kan lære os noget – Tu ne dois pas croire que tu peux nous apprendre quelque chose
Alors évidemment, vu comme ça, cela parait un peu déprimant, mais ce n’est pas du tout le cas. Si les Danois sont souvent sur le podium des gens les plus heureux, c’est en grande partie grâce à cela. En effet, les Danois sont des grands promoteurs de la confiance en soi, de l’éducation, de la solidarité, de l’autonomie, de l’égalité, de la modestie, de l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale ou encore de l’égalité femmes-hommes. Pour être heureux, le Danois ne tend pas au bonheur individuel mais au bonheur collectif.
Cela peut également paraitre paradoxal, car les Danois sont aussi un peuple très individualiste. Tu es responsable de toi-même, mais tout se joue dans le sens qu’ils donnent à leur vie. Être heureux, c’est avant tout se donner des objectifs réalisables et se donner les moyens de réussir. C’est donc un peu pour cette raison que j’ai décidé de partir à Copenhague : découvrir ce qu’il en était vraiment.

L’art de vivre à la danoise

Je me suis un peu éloignée du sujet principal de cet article, le hygge. Mais il était important de remettre les bases pour comprendre ce concept. Car on a souvent tendance à associer le hygge à des bougies, des plaids et des soirées au coin du feu.

Ce n’est pas totalement faux, car l’hiver est assez rude au Danemark : il fait froid et il pleut beaucoup. On a donc naturellement envie de faire du cocooning. Mais ce qu’on a tendance à oublier, c’est que le hygge ne se pratique pas qu’en hiver. Et à vrai dire, le hygge représente ce que te fait te sentir bien. Il s’agit de profiter des petits plaisirs que t’offre la vie, sans chercher tellement plus. Par exemple, une promenade en vélo ou à pieds c’est hygge. Prendre un apéritif sur une terrasse avec tes amis c’est hygge. La lumière chaude d’une bougie, c’est hygge. Manger un bon repas peut être hygge également.

Les règles du hygge

Je ne suis pas au Danemark depuis très longtemps, et je suis loin d’être une experte sur le sujet. Mais pour moi, si on devait définir des règles pour caractériser le hygge, ça serait:

  1. Soyez-vous même. Le vrai vous. Le hygge est un moment de plaisir, vous n’avez pas à prétendre être quelqu’un d’autre ou quelqu’un de mieux. Rappelez-vous, « Tu ne dois pas t’imaginer meilleur que nous », c’est-à-dire qu’on vous appréciera tel que vous êtes. Et encore mieux, le hygge est un refuge dans lequel vous pouvez vous laisser aller.
  2. Ne cherchez pas les disputes et les sujets à controverse. Profiter d’un moment hyggelig (oui c’est l’adjectif), c’est profiter du moment présent. Et c’est beaucoup plus difficile de se détendre quand on est en train de se disputer ou dans la négative.
  3. Vous faites partie de l’équipe. Toujours en cohésion avec la loi de Jante, le Hygge se pratique surtout en famille, ou avec des personnes qui s’apprécient. Il n’y a rien de plus hygge qu’un repas entre amis à jouer à des jeux de société ou autre. Et le mieux c’est quand tout le monde s’aide et travaille ensemble.
  4. Vous pouvez appliquez les principes du hygge tous les jours, mais le mieux est de le faire dans un temps limité. Pourquoi? Parce qu’il est dur d’avoir tout le temps des moments sans tensions. Mais si déjà vous savez les reconnaitre et les apprécier, vous avez tout gagné!

Je crois que je pourrais encore continuer un moment sur la façon de vivre des Danois, mais je vais m’arrêter là. J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a apporté quelque chose. J’aimerais beaucoup avoir votre avis sur le Hygge en commentaire!

C’est par ici pour tous mes articles sur le Danemark. Et tu peux également me suivre sur FacebookTwitterInstagram et Hellocoton !

11 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’adore ton article, super intéressant. J’ai remarqué également le paradoxe en Suède sur le fait que les gens sont très individualistes mais très respectueux envers la collectivité. De quoi nous faire réfléchir et nous en inspirer ! 🙂

  2. C’est marrant d’apprendre que ton amour pour les pays scandinaves est dû à un footballeur haha
    Sinon je vois de quel footballeur tu parles du PSG
    Pour ma part mon intérêt est dû au fait qu’on a toujours cru que j’étais suédoise (les gens se loupent un rien sachant que mon père est Polonais mais on va dire c’est « par là » haha). Petit à petit je me suis renseignée sur les pays et depuis ils sont sur ma travel wishlist. Et étrangement en premier le Danemark!
    J’ai aimé ce poème, un peu triste comme tu dis mais je pense qu’il ne faut pas le prendre au premier degré. J’avais lu le livre « The Little Book of Hygge: Danish Secrets to Happy Living » je dois avouer que je l’avais trouvé assez répétitif mais plutôt dans l’écriture car cette mentalité de cocooning, get together, confort, bien-être me plait énormément et je pense que c’est ce qui me plait le plus avec la culture scandinave. Un peu comme être heureux avec des choses simples et je pense que ça se traduit énormément dans leur façon d’être et même dans la mode scandinave. En tout cas j’ai adoré lire ton avis d’expatrié car tu as pu vraiment t’immerser dans cette culture du hygge et c’est vrai qu’on pense souvent au hygge comme étant une couverture, des bougies et un livre haha

    1. Ahaha que veux-tu, j’ai deux grands frères, je sais m’adapter à toutes les situations! Je regarde autant le foot ou le rugby que la natation synchronisée, ahaha.

      Oh bah ça va, c’est plutôt flatteur d’être prise pour une suédoise! J’aimerais beaucoup découvrir d’avantage les autres pays Scandinaves aussi, j’ai pas fini d’y retourner à mon avis.

      J’avais feuilleté The Little Book of Hygge: Danish Secrets to Happy Living à la Fnac, mais j’avais pas trop accroché. Au final dans ma recherche je m’étais plus intéressée à la nourriture qu’au Hygge^^

  3. Ton article est super interessant, je savais que la mentalité était totalement différente dans les pays du Nord de l’Europe mais je pensais pas autant. J’étais un peu passé à côté de cette tendance « hygge » enfin je ne connaissais pas le mot, et je trouve que c’est un perception de la vie génial.

    Bonne soirée

    1. Hello Cloelia!
      On dirait pas parce que ce sont des pays assez proches de nous géographiquement parlant, mais y’a quand même un petit choc culturel. Dans la majorité c’est un choc plutôt positif et j’adore leur façon de faire. Ca va me fait bizarre de rentrer à Paris^^

  4. Très bon article 🙂
    Tu m’as rendu nostalgique de mon expérience au Danemark aussi. Comme toi, j’y étais quatre mois pour étudier et j’ai aussi expérimenté cet art de vivre. Eh oui, ce n’est pas qu’en hiver mais un état d’esprit de tous les jours.

    xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *