6 idées de livres pour voyager

« Mes plus beaux voyages, je les ai faits avec des livres, sur mon canapé, dans mon salon. » Cette citation d’Yves Saint Laurent m’a beaucoup marquée quand j’ai visité son musée à Paris. Cela me touche particulièrement car pour moi, la lecture permet de s’évader et de découvrir de nouveaux horizons, rêvés ou réels. Il existe des livres de voyage, des carnets de voyage, des guides de voyage évidemment, mais ce qui me plait le plus, ce sont les livres pour voyager. Quelle différence pouvez-vous me dire ? Avec les récits de voyage littéraires, on ne s’attache pas tant à ce qu’il faut découvre quand on va dans un lieu, mais sur les ressentis. On s’attache à décrire la chaleur sur la peau, la fatigue du trajet ou les rencontres que l’on fait. Ces livres ont une âme et d’une certaine façon me donne plus envie de voyager que n’importe quel guide. Moi aussi, à mon tour, je veux découvrir ces sensations, ces cultures. Alors voici 5 livres qui m’ont touchée, 5 idées de livres pour voyager.

Le lion de Joseph Kessel

« King lécha le visage de Patricia et me tendit son mufle que je grattai entre les yeux. Le plus étroit, le plus effilé me sembla, plus que jamais, cligner amicalement. Puis le lion s’étendit sur un flanc et souleva une de ses pattes de devant afin que la petite fille prît contre lui sa place accoutumée. » [voir le livre sur la Fnac]*

Je ne me rappelle plus exactement à quelle époque j’ai lu pour la première fois Le Lion de Joseph Kessel, mais j’ai repensé à ce livre très récemment en visitant la ménagerie du jardin des plantes de Paris. Je me rappelle petite avoir été fascinée par la vie de la petite Patricia et de son ami King. Malgré son apparence solitude, son enfance me faisait rêver ! Qui n’aimerait pas passer une vie aussi libre et aussi exaltante ?

No home de Yaa Gyasi

XVIIIe siècle, au temps de la traite des esclaves. Ghanéennes, Effia et Esi sont demi-sœurs mais ne se connaissent pas. La sublime Effia est mariée de force à un Anglais, le capitaine du fort de Cape Coast. Dans les cachots de ce fort sont enfermés les futurs esclaves. Parmi eux, Esi. Elle sera expédiée en Amérique. Ses enfants et petits-enfants seront continuellement jugés sur la couleur de leur peau. La descendance d’Effia, métissée et éduquée, perpétuera le commerce triangulaire familial et devra survivre dans un pays meurtri pour des générations.
Yaa Gyasi nous conte le destin d’une famille à l’arbre généalogique brisé par la cruauté des hommes. Un voyage dans le temps inoubliable. [voir le livre sur la Fnac]*

No Home de Yaa Gyasi est un livre que j’ai lu récemment. Ce n’est pas un livre qui aborde des sujets faciles et on ne nous fait pas rêver sur les paysages africains. Mais on en apprend tellement sur les gens. Sur ces petites choses qui font changer des vies, qui deviennent des tournants sans qu’on s’en rende compte sur le moment. Des choix, des opportunités qui au final ont un impact sur les générations futures. L’histoire croisée des deux familles est riche enseignement, sur les hommes et sur l’Histoire.

Le Grand Nord-Ouest de Anne-Marie Garat

Fin des années 1930, Yukon, Alaska. Une aventurière fuit la Californie avec une enfant et, bravant les dangers, se lance à la poursuite de ses fantômes sur les pistes des territoires amérindiens du Grand Nord, avec pour seul guide une mystérieuse carte folle. Bud Cooper qui a croisé sa route rapporte le récit de l’équipée que lui en fait, quinze ans plus tard, l’enfant d’alors, au risque de se perdre à son tour avec elle aux confins de l’imaginaire. [voir le livre sur la Fnac]*

Le Grand Nord-Ouest d’Anne-Marie Garat n’est pas une lecture facile. Le style est assez lourd et les mots s’enchainent. Pour autant, j’ai été complètement transportée par les paysages du Nord Canadien, sorte de paradis perdu. Thématique commune à beaucoup de ces livres, on se rend compte de l’impact des hommes blancs sur des civilisations anciennes qui avaient appris à vivre en harmonie avec la nature. Mais les temps changent et c’est bien ce que nous raconte la jeune narratrice de son périple.

Immortelle randonnée, Compostelle malgré moi de Jean-Christophe Ruffin

« Chaque fois que l’on m’a posé la question : “Pourquoi êtes-vous allé à Santiago ?”, j’ai été bien en peine de répondre. Comment expliquer à ceux qui ne l’ont pas vécu que le Chemin a pour effet sinon pour vertu de faire oublier les raisons qui ont amené à s’y engager ? On est parti, voilà tout. » [voir le livre sur la Fnac]*

Le chemin de Compostelle est l’une des routes de pèlerinage les plus célèbres ! Mais ce récit ne s’attache pas tant au paysage, mais plutôt aux pensées qui nous traversent lorsque que l’on se dépasse. La marche peut avoir quelque chose d’hypnotisant quand on va plus loin que nos limites. Et alors, à ce moment seulement, on devient honnête avec soi-même et nos pensées prennent une autre tournure.

Sur la route de jack Kerouac

« Les seuls gens qui existent sont ceux qui ont la démence de vivre, de discourir, d’être sauvés, qui veulent jouir de tout dans un seul instant, ceux qui ne savent pas bâiller. « [voir le livre sur la Fnac]*

Comment parler de livres pour voyager sans parler de Kerouac. Je me rappelle très bien de la première fois où je l’ai lu : un été je me suis donnée pour mission de lire des classiques de la littérature, comme des Souris et des Hommes et… Sur La Route. Je me rappelle avoir été surprise par la narration : pas une histoire avec un début et une fin, mais plutôt une tranche de vie que l’on suit le temps du roman. Mais quelle tranche de vie ! Arpenter les routes dans un sous en poche, la liberté sous les pédales. Prendre la vie comme elle vient. Une vraie ode à l’aventure.

De pierre et d’os de Bérengère Cournut

« Dans ce monde des confins, une nuit, une fracture de la banquise sépare une jeune femme inuit de sa famille. Uqsuralik se voit livrée à elle-même, plongée dans la pénombre et le froid polaire. Elle n’a d’autre solution pour survivre que d’avancer, trouver un refuge. Commence ainsi pour elle, dans des conditions extrêmes, le chemin d’une quête qui, au-delà des vastitudes de l’espace arctique, va lui révéler son monde intérieur. » [voir le livre sur la Fnac]*

J’ai lu De pierre et d’os en allant au ski. J’avais été attirée par sa couverture toute en délicatesse et en poésie. On voyage rien qu’à la regarder. Et évidemment, le Grand Nord m’a toujours fasciné. J’ai aimé ce livre qui vous plonge dans la culture Inuit, avec ses chants, ses traditions et ses hommes. L’histoire en elle-même n’est pas de celle qui vous tiendra en haleine pendant des jours, mais la légèreté de l’écriture ne peut que vous prendre aux tripes !

Avez-vous des livres pour voyager à me conseiller ?

Cet article contient des liens affiliés.


Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à l’enregistrer sur Pinterest !

25 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je dois t’avouer que Sur la route de Jack Kerouac est le seul de ta liste que je connais. D’ailleurs je ne l’ai toujours pas lu… et maintenant j’ajoute les autres à ma liste haha. J’adore ce genre de livre car lorsqu’on a pas l’occasion de voyager physiquement ils permettent de s’évader un peu 🙂

    1. Ahaha, j’avoue que je n’ai pas forcément pris les « classiques » de la littérature de voyage, à part Sur La Route. Mais je me suis dit que ça pouvait permettre de faire des découvertes 🙂

  2. Ma mère m’a toujours dit de lire Le Lion, et je ne l’ai toujours pas fait (oups). Mais je compte bien rattraper ça cet été ! Je vais aussi lire Sur la route, j’en ai lu des extraits et je suis sure qu’il me plaira beaucoup !

  3. Coucou,
    tu me fais découvrir car je ne connais aucun de ces livres.
    En voyage, je prends un livre de développement personnel et un ou 2 romans d’évasion ou une saga familiale…Ca dépend mon envie du moment.
    Bonne semaine
    Maryline

  4. C’est marrant j’adore voyager et pourtant je ne lis jamais des livres sur le voyage. Sur le route est sur ma PAL depuis des années pourtant haha. Le seul livre sur le voyage que j’ai lu Tout en Kmion de Martine Camillieri qui reprend des conseils pour les voyages en van ainsi que des expériences. J’avais trouvé ça pas mal et les photos faisaient clairement rêver. Après lecture, tu as juste envie de tout claquer t’acheter un ‘camion’. Seul problème à ce magnifique projet est que je n’ai pas le permis haha

  5. J’aime beaucoup les livres de voyages du type Lonely Planet, Le Routard, etc. Mais en roman j’ai lu « Dans les forêts de Sibérie », j’avais beaucoup aimé le film mais le livre j’ai quand même eu du mal à le lire. Sinon, il y a ceux sortis récemment comme « Petite » de Sarah Gysler, Mission Hygge, Promet moi d’être heureux mais c’est couplé à du développement personnel. 🙂 J’ai « Wild » dans ma ligne de mire aussi.

Laisser un commentaire