5 petites astuces écologiques

J’ai toujours l’impression que quand on parle d’écologie, il y a certaines choses qui paraissent impossibles à mettre en place. Avoir un lombricomposteur dans un studio parisien c’est pas le plus simple ! Manger des légumes du jardin… Encore faut-il avoir un jardin ! Diminuer la viande ? Oui mais comment on compense pour garder un repas équilibré ? Il faut se renseigner, il faut être curieux, il faut trouver des alternatives. Et tout le monde n’a pas le temps. Heureusement, il existe des petites astuces écologiques qui permettent à la fois de réduire son impact environnemental et son budget et qui sont faciles à mettre en place. Qui a dit que l’écologie devait toujours être punitif ?

A lire aussi : Mon cheminement vers une vie plus écologique

Ma première astuce écologique : les emballages alimentaires réutilisables

Je ne sais pas vous, mais je fais souvent à manger pour plusieurs repas. Quand je me lance dans la réalisation de lasagnes par exemple, j’ai envie que ça me dure pour « compenser » l’effort fournit. Du coup, j’ai souvent des restes. Pendant très longtemps, j’ai utilisé des films plastiques ou aluminium pour protéger mes plats. Et à chaque fois je me disais que c’était quand même du gros gâchis car jeté au bout d’une utilisation. Puis récemment j’ai entendu parlé des Bee Wraps, les emballages alimentaires enduits de cire d’abeille que l’on peut réutiliser d’un jour sur l’autre. J’ai acheté mon pack avec trois tailles différentes il y a un mois et pour le moment je suis pleinement satisfaite ! Il parait qu’on peut aussi les faire soi-même mais je n’ai pas passé le pas.

Décorer sa maison avec des fleurs séchées

J’adore avoir des bouquets chez moi : ça décore, ça met des touches de couleurs, et ça donne un côté cosy. Le problème, c’est que les fleurs sont souvent amenées par avion depuis un endroit plus ou moins loin de la France. Enfin, surtout loin quand même. Or on ne va pas se mentir, s’il y a quelque chose qui n’est pas durable du tout, c’est bien les bouquets de fleurs. Alors deux solutions pour diminuer l’impact de votre petit plaisir : trouver un fleuriste éco-responsable ou alors passer sur des fleurs plus durables comme les fleurs séchées ! Ca tombe bien, c’est à la mode en ce moment ! Perso j’adore, ça me rappelle presque ma campagne natale (oh lala, la Parisienne qui parle…)

astuces écologiques déco : les fleurs séchées

Manger des fruits et légumes du coin avec La ruche qui dit oui devient plus facile

Si comme moi, vous ne pouvez pas aller au marché du coin pour acheter vos fruits et vos légumes, vous devez sûrement vous rabattre sur le supermarché. Sauf que le supermarché… Eh bien disons que ça a son intérêt, c’est très pratique, mais acheter du bio qui vient de l’autre bout de la planète ou sur-emballé, ça ne me convient pas ! Heureusement, j’ai découvert une alternative avec La Ruche qui dit oui, une entreprise qui permet d’acheter directement aux producteurs locaux. Fruits, Légumes, Viande, Produits Laitiers, on peut trouver tout ce qui est comestible ! Seul bémol, ils ne livrent que toutes les deux semaines dans mon quartier, du coup je dois quand même passer par la case supermarché.

astuces écologiques dans mon assiette

Backmarket : l’astuce écologique pour avoir de l’électronique à petits prix

Je suis une geek : pour vous écrire cet article, j’alterne entre mon portable et mon ordinateur. Je ne suis pas du genre à acheter systématiquement la dernière nouveauté mais j’ai besoin d’avoir un appareil fonctionnel, rapide. Forcément, c’est mon outil de boulot autant qu’un moyen de distraction. Dans ma famille, on est Apple depuis que je suis toute petite. Plus qu’un effet de mode, je suis habituée au système d’exploitation, au clavier et aux raccourcis. Du coup, c’était assez normal pour moi de passer aux iPhones quand j’en ai eu assez de mes Samsung qui ne tenaient jamais dans la durée. Sauf qu’il était inconcevable pour moi de dépenser plus de 500€. C’est là qu’on m’a parlé de Backmarket qui vend des appareils électroniques reconditionnés. Comme je m’en fiche d’avoir le dernier modèle de la marque, j’ai à chaque fois trouvé des portables comme neufs à -40%. Et quand on sait combien la construction des appareils électroniques est polluante… !

Acheter de la mode durable à prix réduits.

On vous le répète assez souvent : l’industrie de la mode est une industrie extrêmement polluante. Le mieux est de diminuer ses achats de vêtements neufs. Et d’aller se fournir dans des marques responsables, qui font attention à la provenance de leurs tissus et au respect des travailleurs.  Sauf que… Ces marques coutent très chers à l’achat. J’ai toujours un blocage quand il s’agit d’acheter des robes à 200€ alors qu’on peut en trouver à moins de 50€. On est d’accord, ce n’est pas la même qualité de tissu, et il y a de fortes chances que tu aies cinq amies avec la même tenue. Mais c’est plus facile de passer le pas ! Alors que des vêtements de bonne marque, il faut prévoir un budget, ça ne peut pas être un simple achat coup de coeur.

J’ai récemment reçu ma commande Balzac cette semaine et j’en suis ravie. Les matières et les coupes sont top ! Et vous savez quel a été le déclic ? « Les durables« , une collection des pièces de l’année passée qui sont ensuite proposées à -30%. Le but : éviter de jeter des vêtements qui n’ont pas été achetés mais ne pas les sous vendre pour ne pas déprécier le produit. Car on ne va pas se mentir, si un vêtement est vendu 5€, il y a forcément quelqu’un trinque derrière ! Et ce qui est bien, c’est que cette marque n’est pas la seule à faire ce genre d’initiative. Sézane, par exemple, ouvre aussi du 21 au 31 de chaque mois une boutique solidaire appelée « Demain » avec des anciennes pièces. Comme quoi, bien s’habiller peut aussi se faire à petits prix et dans le respect !

Et vous, quelles sont vos petites astuces écologiques au quotidien ?


Epingle-moi sur Pinterest

5 astuces écolo pour faciliter le quotidien

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’en vois au moins trois pas très compliquées :

    – passer aux LED pour tous nos éclairages : on rachètera nos prochaines ampoules dans 10 ans et notre facture d’électricité a considérablement diminué.

    – refuser systématiquement les sacs en magasin (même en papier) : on peut toujours avoir sur soi un petit sac pliable. Quant aux sacs inévitables des fruits et légumes de supermarché, on les réutilise tous pour la litière du chat !

    – rapporter tous les emballages en alu des médicaments à la pharmacie : il suffit de les mettre de côté et lorsqu’on va en pharmacie, on troque les anciens pour les nouveaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *