Mon premier t-shirt brodé

En écrivant ce titre, je me suis demandée ce que les gens qui cliquaient dessus allaient se dire : est-ce que la meuf n’a porté que des t-shirts blancs toute sa vie ? Non bien sur que non. Mais pour la première fois, j’ai porté un t-shirt blanc orné d’une broderie… faite par mes propres mains ! Je vous avouer que je pensais pas écrire ce genre d’article de ci-tôt, moi la fille du digital, plus habile à taper de mes doigts sur un clavier qu’à créer des choses. Mais comme on dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis et j’avais envie de vous raconter mon histoire.

A lire aussi : Ma bague en argent sur mesure

Une histoire familiale

Je l’ai déjà mentionné plusieurs fois sur ce blog, ma mère est créatrice. Depuis que je suis petite je baigne dans le milieu. J’ai déjà fait du tricot, du point de croix, du tricotin… Dans mon enfance, déjà, j’étais touche à tout. L’adolescence venant, je n’ai pas continué car je n’avais plus trop le temps. Au fil des années, j’ai un peu oublié tout ce que je savais faire.

Le sujet est revenu il y a quelques années, quand ma mère et moi nous nous sommes retrouvées à Paris. A force de rester sur mon ordi, j’ai eu envie de m’éloigner des écrans. Et quitte à occuper mes doigts, autant faire quelque chose d’utile ! L’amoureux m’avait passé un de ses t-shirts blancs qu’il ne voulait plus mettre. Un peu grand pour moi, je peux quand même le porter dans le style oversize mais je trouvais un peu triste qu’il soit si minimaliste. L’idée est venue d’elle-même : et pourquoi ne pas personnaliser mon t-shirt par une broderie main ?

Un cours de broderie main à la maison Sajou

Un samedi après-midi, je suis donc allée prendre un cours de broderie main à Sajou, dans le sentier, le quartier historique des tissus à Paris. Sajou, c’est un nom plus connu à l’étranger qu’en France, mais c’est une très vieille mercerie française. Tout ce qui est vendu là-bas est made in France (ce qui plait beaucoup aux touristes). Ils approvisionnent même les maisons de Haute Couture françaises qui ont besoin d’une certaine qualité pour remplir leur cahier des charges.

Je n’avais pas trop d’idée au début de ce que j’allais broder car je me rends pas encore trop compte de la difficulté. En feuilletant un livre, j’ai choisi un voilier, lointaine référence à mon amour pour la Bretagne. J’ai d’abord tracé le dessin sur une feuille et fait un test sur papier. Je voulais faire une broderie contemporaine, que je pouvais arborer facilement. J’ai donc simplifié les couleurs par rapport au modèle de broderie initial pour le rendre plus minimaliste

Création d'un motif de broderie

Puis il a fallu passer à la pratique. On m’a appris deux points de broderie facile : le point de tige et le passez plat. Le point de tige permet de faire le contour des objets. Il me donne un peu l’impression d’être indécise car le point te fait aller d’avant en arrière, mais malgré tout, ça avance vite. J’ai rapidement vu le motif se dessiner sous mes doigts et ça a quelque chose d’apaisant.

Puis je suis passée au second point, le passez plat. Quand je me suis exercée, je me suis dit que c’était un point de broderie très facile ! Mais quand je me suis lancée pour de vrai, je me suis rendue compte qu’il fallait être très régulière, ce que je n’étais plus à ce moment là. J’ai donc un peu triché pour avoir mon rendu final…

Les fils que j’ai utilisés sont des fils de la marque Retords du Nord qui, comme le nom l’indique, sont fabriqués dans le nord. Je crois que c’est une des dernières marques à proposer du Made In France. Pratique vu que l’un des buts de ce t-shirt était aussi de faire attention à mon impact sur l’environnement !

Mon T-shirt brodé main personnalisé

Je suis finalement très fière de ma première tentative. Cela m’a permis de rendre attrayant un t-shirt un peu informe. Le double côté positif de l’upcycling c’est que j’évite de gaspiller des vêtements et qu’en plus je m’amuse. Le rendu est comme je l’attendais : c’est simple, mais ça donne un petit plus à mon t-shirt sans pour autant faire des broderies « fifilles ».

Pour l’occasion, je vous ai également fait un petit shooting photo « fait main », avec mon trépied et un retardateur. Comme c’était un dimanche, je n’étais pas maquillée mais finalement ça ne fait qu’accentuer le côté minimaliste que je cherchais.

Broderie fait main voilier

D’ailleurs, ça m’a tellement plu que je reprends un cours fin février pour apprendre de nouvelles choses. Si ça vous intéresse et que vous êtes sur Paris (ou que vous avez la possibilité de venir), plusieurs dates et horaires sont disponibles pour faire des ateliers customisation et d’upcycling chez Sajou. Plus d’information sur leur site : Sajou

Alors, vous en pensez quoi de mon t-shirt brodé main ?


Epingle-moi sur Pinterest

10 commentaires Ajoutez les votres
  1. Ton article tombe à pic ahah. Je viens justement de m’acheter de quoi broder mes vêtements. Je savais faire quand j’étais petite, mais comme toi j’ai oublié. Je vais essayer de me lancer à partir de tutos YT, et j’espère que ce ne sera pas un massacre ahah

  2. J’adore ce retour à la broderie et autres petites créations que l’on peut faire de ses 10 doigts. J’en veux d’ailleurs toujours à ma maman de ne pas m’avoir appris à tricoter. Mais un jour je ferai un workshop aussi et ça deviendra ma nouvelle passion. En tout cas j’adore le résultat de ton t-shirt et le motif te ressemble tellement 🙂

Laisser un commentaire